PARTAGER

Petit à petit, la crise fait son lit au Parti socialiste. Kadialy Gassama dénonce «la rébellion pour l’instant interne» de Gorgui Ciss qui continue de contester la reconduction de Serigne Mbaye Thiam et Aminata Mbengue Ndiaye dans le gouvernement. Mais surtout pour ce Socialiste de Rufisque, la dernière rencontre du maire de Yène est «anti statutaire, déraisonnable et fractionniste».

Les sorties de Gorgui Ciss n’agréent pas d’autres responsables socialistes. Après Mamoudou Wane il y a quelques semaines, c’est Kadialy Gassama qui s’en prend à son camarade qui conteste la reconduction des deux ministres du Ps dans le gouvernement. Lors du meeting de remobilisation de la 28ème Section B de Yène, M. Ciss a invité à une bonne gestion de la «dévolution des responsabilités politiques et administratives» pour éviter une crise au parti dirigé par Ousmane Tanor Dieng. Alors, le porte-parole de l’Union communale et départementale Ps de Rufisque relève dans ces propos «beaucoup de non-dits et d’arrières pensées» et considère que cette rencontre est «anti statutaire, déraisonnable et fractionniste». Mieux, c’est même, estime-t-il, «la rébellion pour l’instant interne du Professeur Gorgui (qui) continue, dans un contexte de guerre larvée, consécutivement à la reconduction dans le gouvernement de la secrétaire générale adjointe et responsable nationale des femmes du parti, Aminata Mbengue Ndiaye, et du responsable national aux Elections du parti, Serigne Mbaye Thiam». Ce, souligne M. Gassama, «en dépit des décisions pertinentes d’approbation du Sen et du Bp des choix du président de la République Macky Sall». Kadialy Gassama s’explique : «Cette rencontre (organisée par Gorgui Ciss) est fractionniste dès lors que la forme utilisée est cachotière, non associative et que, du point de vue du fond, les discours politiques sont totalement en déphasage de la ligne directrice pour l’unité et la cohésion du parti et de Bby afin de consolider les bases d’une meilleure gouvernance démocratique dans notre pays.»
Pour le reste, il trouve que le meeting est «anti statutaire pour n’avoir pas reçu la bénédiction des instances dirigeantes supérieures du parti que sont l’Union départementale Ps de Rufisque, l’Union régionale Ps de Dakar et le Sen». Il ajoute que «ni Mar Diouf ni Aïda Sow Diawara, ni Adja Oulèye Diaw, présidente de l’Union départementale de Rufisque, encore moins les responsables de l’Union communale de la ville de Rufisque n’étaient présents à cette rencontre politique». Enfin, M. Gassama parle de rencontre «déraisonnable» en ce qu’elle a «servi de tribune pour critiquer publiquement le parti et ses responsables sur des questions tranchées démocratiquement par les instances».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here