PARTAGER

Après un single baptisé Navétanes sans violence et qui l’a révélée au grand public, Fatou Guèye Faye revient au-devant de la scène musicale avec un album de six titres. Koleré, (c’est le titre), a officiellement été lancé mercredi dernier. «C’est l’album de la persévérance. Elle est toujours la première à arriver au centre bien qu’elle vient de Rufisque (…) Ce qui m’a marquée le plus dans l’album, c’est la polyvalence dont elle a fait montre en chantant en plus du wolof sur des sonorités mandingues», a témoigné Aïssatou Thiam Diop, chargé de communication du Réseau des femmes entrepreneures culturelles établi au Centre culturel Blaise Senghor. Fatou Guèye Faye a en effet évolué au sein de la section musique traditionnelle dans cette structure culturelle. Babou Ndoye, membre du studio Renaissance qui a produit l’album, affirme lui aussi que c’est «un album riche en couleurs, mélodies et harmonies». M. Ndoye qui présentait le nouvel opus précise que «xalam, kora, toxoro (flute peul) constituent le socle de sa musique avec en appoint les claviers, basse et batterie, soutenus par des percussions savamment dosées». «Je pense que ce qui doit être mis en avant par les chanteurs ce sont les choses de notre culture. Si on ne met pas en valeur notre culture et restons à copier ce qui se fait en Europe, on n’aura rien de particulier à offrir sur le plan international. C’est pourquoi on doit sortir le xalam, la kora et autres pour pouvoir vendre notre musique. C’est pour cela qu’en réalisant ce produit, j’ai plus insisté sur le traditionnel», a dit l’artiste elle-même. Fatou Guèye Faye, lors du point de presse marquant le lancement officiel de cet album qui comporte entre autres titres Demb (hier, en wolof), Mbaye Jacques Diop (en duo avec Gorgui Ndiaye), n’a pas manqué de remercier son producteur. «Je n’ai pas des millions pour payer la production d’un album. C’est pourquoi je remercie le studio Renais­sance qui a rendu possible sa sortie», a-t-elle insisté. Ce studio qui compte réaliser la promotion de l’album marquant les 10 ans du label Renaissance avait précédemment produit les albums d’artistes comme Magaye Seck, Gorgui Mboup, Ndèye Fary Dieng. Babou Ndoye, le responsable, a promis «dans deux semaines» la sortie du clip du titre Demb.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here