PARTAGER

«Le président de la République, Macky Sall, n’est pas content des responsables politiques de l’Alliance pour la République (Apr) de Fatick.» C’est la conviction exprimée par Sory Kaba, samedi dernier à Ndioudiouf dans la commune de Diouroup, à l’occasion d’un meeting qu’il était venu présider. A en croire le Directeur général des Sénégalais de l’extérieur, ce courroux du patron de l’Apr qui «s’est confirmé la semaine passée» lorsqu’il était venu à Fatick pour présenter des condoléances à des familles éplorées, s’explique par l’attitude de certains de ses camarades responsables qui, au nom de leur mentor, tiennent souvent des promesses aux populations sans jamais les respecter.
Sans porter de gants, M. Kaba assène ses vérités et interpelle ouvertement le maire, Matar Bâ : «La semaine dernière, j’ai entendu à la radio des jeunes de Fatick critiquer vertement le Président Macky Sall parce qu’il ne les a pas reçus. Il (Macky Sall) ne peut pas venir à Fatick et ne pas vouloir recevoir les Fatickois. S’il le fait, c’est parce qu’il y a une raison. C’est parce qu’il n’est pas du tout content des responsables de Fatick au premier chef, le maire et ministre, Matar Bâ», a-t-il soutenu. Et sans mâcher ses mots, il renchérit : «Ce que j’attends du ministre Matar Bâ, c’est qu’il fasse l’unité autour de lui. Il doit pouvoir réunir tous les fils de Fatick autour de lui et s’il ne le fait pas, il a failli à sa mission. A chaque fois qu’il fait appel à une réunion, nous déférons à sa convocation. Donc, il n’y a pas de raison qu’il ne convoque pas les responsables quand une situation extraordinaire ne se présente pas», dit-il. Avant de suggérer au maire de Fatick de convoquer des réunions ordinaires qui leur permettront de se retrouver régulièrement et de discuter des préoccupations des Fatickois et d’y apporter des solutions dura­bles. «Indivi­duellement, séparément, on n’ira pas loin et toujours le président Macky Sall s’offusquera contre nous», prévient-il. Non sans avouer que le mal de l’Apr, c’est l’Apr elle-même. Un parti qui, à ses yeux, est en train d’enterrer la dynamique unitaire qui existe autour du Président Macky Sall et qui va le réélire avec plus de 74%. Aussi, a-t-il invité les uns et les autres à prendre leurs responsabilités comme il l’a fait, au risque de se faire exclure du parti.
Sur un autre registre, Sory Kaba a tendu une main fraternelle à deux fils de Fatick en l’occurrence Issa Sall, Sg du Pur, et Boubacar Camara du mouvement Fippu, qui veulent briguer la magistrature suprême, en les suppliant de venir travailler aux côtés du chef de l’Etat Macky Sall, en vue de bâtir ensemble le Sénégal de demain.
dndong@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here