PARTAGER

Le président de l’Union des magistrats du Sénégal (Ums) a commenté le procès de Khalifa contre l’Etat du Sénégal. « Le problème juridique qui s’était posé, c’était sur l’affaire Khalifa Sall. Là, effectivement, je peux considérer que la Cour de Justice de la CEDEAO avait raison parce qu’il y avait d’une part la violation de la présomption d’innocence et d’autre part, il y avait une violation des droits de la défense par la Justice sénégalaise. Cela est clair », a déclaré le Président de la Cour d’appel de Thiès. Qui, dans le même sillage, pense qu’il y a eu moins de problème lors du procès de Karim Wade. Il a été l’invité du Jury du dimanche de Eradio.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here