PARTAGER

Il était sorti de la ligne du Grand parti. Malick Guèye, reçu en même temps que les deux autres députés de son parti par Malick Gakou, renouvelle sa «confiance totale et entière» à son président.

Il y a quelques jours, il se rebellait contre son parti et sa direction. Mais Malick Guèye semble avoir ravalé ses crachats après avoir défié la ligne du Grand parti (Gp). En effet, hier, le président de cette formation, Malick Gakou, l’a reçu en même temps que les deux autres députés de son parti pour sans doute mettre les points sur les «i». «Après de larges échanges sur la situation nationale et la vie du parti, nous lui avons renouvelé notre confiance totale et entière dans sa mission de conduire et d’orienter le Gp dans la perspective de réunir les conditions pour un meilleur devenir de la Nation sénégalaise», lit-on dans une déclaration signée par Malick Guèye lui-même, Aïssatou Sabara et Aminata Kanté. Les élus du Grand parti jurent donc fidélité et loyauté à leur parti et leur leader. «Aussi, nous nous engageons résolument aux côtés de tous les militants du parti à ne ménager aucun effort pour le triomphe des valeurs cardinales de notre projet de société pour le Sénégal. Pour ce faire, l’unité du parti derrière le président Malick Gakou devra être le socle sur lequel devra reposer notre ambition de conquérir le pouvoir et de défendre les intérêts supérieurs du Peuple sénégalais», ont-ils ajouté. Dans ce sens, Malick Guèye, directeur des structures du Gp, Aïssatou Sabara, secrétaire nationale à la solidarité et l’action sociale et Aminata Kanté, chargée de la famille, du genre et de la petite enfance s’engagent à faire leurs «les recommandations du Bureau politique du 26 octobre 2020». Celles-ci, rappellent-ils, «donnaient mandat au président Malick Gakou de prendre toutes les initiatives et orientations, avec les forces vives de la Nation, pour le renforcement de la démocratie tout en préservant notre pays de toutes les menaces et de tous les périls liés aux conséquences de la pandémie qui ont impacté négativement notre économie, le bien-être social de nos populations et de renforcer notre cohésion nationale».
Malick Guèye avait accusé certains de ses camarades de vouloir «aller au gouvernement» et annoncé le départ de leur parti de la coalition Idy2019. Le Bureau politique avait alors réagi, précisant qu’il n’est pas le porte-parole du parti et que, par conséquent, «toute communication de sa part n’engage pas le Grand parti».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here