PARTAGER
Macky Sall, président de la coalition Bby.

Le représentant de l’opposition aux concertations sur le processus électoral rejoint Macky Sall. Ndiawar Paye a officialisé son ralliement dimanche, lors de la cérémonie de lancement de la plateforme Initiative 2035 à Pikine. Son objectif est «d’apporter une plus-value pour élire Macky Sall au premier tour de la Présidentielle de février prochain». «On a répondu à l’appel du Président. On s’est rencontré trois fois pour échanger sur l’élection présidentielle, mais il fallait attendre le moment propice pour le soutenir», a-t-il expliqué. Dans son discours, M. Paye a loué «la compétence et la responsabilité de Aly Ngouille Ndiaye» avec qui il compte travailler à vulgariser les réalisations de Macky Sall. Cet ancien responsable du Pds a dénoncé la «mauvaise foi» des membres de l’opposition. «On a comparé les réalisations de Macky avec celles des autres Présidents. On s’est rendu compte qu’on est arrivé à un tournant. Les projets entamés ne peuvent pas être arrêtés. Aucun membre de l’opposition n’est capable de diriger le pays», a-t-il souligné. M. Paye donne l’exemple du leader de Pastef qui, selon lui, fait un discours «populiste» alors qu’il a «les mains sales». Il ajoute : «Sonko est un danger public. Ceux qui étaient là sont devenus des ‘’has been’’. C’est une opposition de personne et non de programme. Le fichier est unique. Le Sénégal a dépassé le fait d’avoir un ministre apolitique pour organiser des élections transparentes. Ils savent qu’ils vont perdre les élections, c’est pourquoi ils veulent plonger le pays dans l’instabilité», a-t-il dit.
mgaye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here