PARTAGER

Après En.Co.Re Macky qui avait pour objectif de réélire le chef de l’Etat, Seydou Abou Sy vient de mettre sur pied En.Co.Re Sénégal qui va naturellement s’inscrire dans une démarche de rupture. «Nous sommes plus que jamais dans le temps de l’action, comme l’illustrent les actes (don de sang, récitals de Coran) que nous posons. Et c’est ce à quoi le président de la République nous invite, en lançant les programmes Séné­gal zéro déchets, Sénégal vert», a dit M. Sy ce week-end. Le responsable basé dans la commune de Djidah Thiaroye Kao estime que le Sénégal est en train d’amorcer un «grand virage pour intégrer le gotha des pays pétroliers et gaziers» et que, par conséquent, «tous ses fils doivent se mobiliser pour ne pas rater ce rendez-vous historique».
M. Sy s’est par ailleurs prononcé sur sa commune dirigée par le maire libéral Cheikh Dieng dont la gestion «inquiète aujourd’hui les populations». Il dit : «Djidah Thiaroye Kao est dans un état pitoyable par le fait d’un maire immobile, sans vision, ni ambition. D’un autre côté, les populations se sentent trahies par des conseillers de la mouvance présidentielle qui ont déserté le Conseil municipal depuis belle lurette, laissant libre champ au maire qui, depuis 2014, gère la commune dans une totale opacité.» Face à cette situation, le mouvement En.Co.Re Sénégal promet de sortir la commune de «ce coma dans lequel elle est plongée». Dans ce sens, il envisage «dans les prochains jours» une démarche consensuelle et des voies et moyens pour «administrer un traitement de choc à ce grand malade».
latifmansaray@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here