PARTAGER

Avec le couvre-feu et l’interdiction de rassemblement, les acteurs culturels sont les plus impactés par la crise du coronavirus. Pour les aider, la Sénégalaise des droits d’auteurs et des droits voisins (Sodav) va distribuer 120 millions de francs Cfa. Les ayants droit recevront entre 30 et 500 mille Cfa. Une somme qui devrait permettre à certains de régler leurs factures d’électricité et d’eau.

La Sénégalaise des droits d’auteurs et des droits voisins (Sodav) entend soutenir les acteurs culturels fortement impactés par la crise du Covid19. Le Conseil d’administration et la direction de la Sodav ont mis à disposition de ses ayants droit, 120 millions 603 mille 932 francs Cfa. La somme maximum qu’un ayant droit va toucher ne dépassera pas 500 mille Cfa et la minimale est de 30 mille Cfa. Ce montant plafond obéit «au caractère limité de ses ressources financières». «Ce fonds d’accompagnement est supporté entièrement par la Sodav en tenant en compte du caractère limité de ses ressources financières. Il est différent des fonds attendus et qui seront issus du Force Covid-19 promis par le président de la République», a précisé le communiqué publié à cet effet.
Les sommes seront constituées de paiement des répartitions des droits littéraires et dramatiques, au titre de l’année 2019, qui s’élèvent à un montant 17 millions 077 mille 288 francs Cfa et des avances sur répartitions. Qui «seront calculées sur la base de 30% de la moyenne des trois dernières répartitions perçues par l’auteur», précise le communiqué tout en expliquant que «compte tenu du caractère limité des ressources et dans le souci d’en faire bénéficier le maximum de personnes, il a été retenu l’option de plafonner les plus gros revenus à 500 000 cfa. Dans la même logique de solidarité, tous ceux qui, après calculs, se retrouveront avec des revenus nuls ou inférieurs à trente mille francs (30 000 Cfa), bénéficieront d’un appui de trente mille francs (30 000 Cfa) du fonds social».
Cette opération financière prend en compte «l’ensemble de ses membres, toutes catégories confondues, aussi bien les titulaires des droits d’auteurs que ceux des droits voisins, de tous les répertoires. Dans cette optique, un montant forfaitaire de trente mille francs cfa (30 000f Cfa) sera alloué à tout auteur, interprète, éditeur ou producteur ayant entamé la procédure d’adhésion à la société de gestion collective (préadhésion)».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here