PARTAGER

49 milliards de francs Cfa vont s’ajouter aux 200 milliards prévus dans l’appui aux entreprises touchées par le Covid-19. Ce prêt de la Banque européenne d’investissement est un financement sur 20 ans.

Le ministre de l’Economie, de la coopération et du plan et le vice-président de la Banque européenne d’investissement (Bei) chargé des opérations en Afrique ont signé hier, une convention relative à un prêt concessionnel de 75 millions d’euros, soit 49 milliards de francs Cfa au Sénégal. Ce montant vient en appui au mécanisme de financement de 200 milliards de francs Cfa mis en place par le gouvernement pour les entreprises touchées par le Covid-19 dans le cadre du Plan de résilience économique et sociale (Pres). Cette intervention de la Bei viendra atténuer ce besoin et conforter la résilience de nos entreprises afin de leur permettre de mieux se préparer pour la relance de leurs activités.
Pour le ministre Amadou Hott, les impacts négatifs du Covid-19 sur l’économie sénégalaise ont de «fortes répercussions sur les conditions socio-économiques globales, faisant ainsi naître un besoin urgent de financements additionnels».
Ce prêt, fruit d’une opération conjointe de l’Union européenne (Ue) et de la Bei, est adossé à un don de 4 milliards de francs Cfa de l’Ue.
«Ce mécanisme de financement conjoint entre la Bei et l’Ue cible précisément le soutien aux entreprises, et reflète notre engagement constant à appuyer le développement d’un secteur privé fort et dynamique, porteur d’une croissance inclusive et durable», a déclaré Irène Mingasson, ambassadrice-cheffe de la Délégation de l’Ue à Dakar. La diplomate souligne qu’au-delà de chaque entreprise soutenue, il y a les femmes et les hommes qui les font fonctionner. «En Europe, comme au Sénégal d’ailleurs, il y a une urgence à soutenir les entreprises et les emplois qu’elles créent. Dans le contexte actuel, et à très court terme, préserver le plus d’emplois possibles est l’une des priorités les plus aiguës de nos gouvernements», a insisté Mme Mingasson.
D’après le ministre de l’Economie, de la coopération et du plan, ce prêt est un financement sur 20 ans mais remboursable seulement durant les 10 dernières années avec un taux d’intérêt de 0% pendant les 10 premières années et de 1% pour les 10 autres années suivantes.
Sur les 200 milliards prévus dans le Pres pour l’appui aux entreprises, Amadou Hott a fait le point sur le montant d’argent déjà alloué. «Les lignes de financement qu’on avait mises en place pour soutenir les entreprises ont atteint presque 15 milliards dans le cadre de prêts concessionnels que les banques ont faits aux entreprises que ça soit dans le secteur formel ou informel. Il y a des dispositifs au niveau des banques et d’autres dans les sociétés de microfinance», a-t-il révélé. D’après le ministre, ces efforts parmi tant d’autres vont faire que le Sénégal évitera une récession avec une croissance qui sera autour de 1%. «Alors que le monde entier est en récession. En Afrique, la plupart des pays seront en récession. Le Sénégal et quelques pays vont sortir la tête de l’eau», s’est félicité M. Hott.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here