PARTAGER

L’Association internationale des maires francophones «prend acte» de la condamnation de son Secrétaire général, Khalifa Sall, mais lui réitère son «soutien le plus total».

L’Association internationale des maires francophones (Aimf) «réitère son soutien le plus total» à son Secrétaire général, Khalifa Sall, condamné le 30 mars dernier à une peine de 5 ans de prison ferme pour escroquerie sur des deniers publiques, faux et usage de faux. Les membres du bureau de l’Aimf marquent également «leur haute considération et leur reconnaissance pour ses inestimables contributions à la promotion de la bonne gouvernance, de la décentralisation et du développement local au Sénégal, en Afrique et surtout dans le monde francophone».
Dans un communiqué, les maires francophones «regrettent» la peine infligée au député-maire en prison dans le cadre de l’affaire dite de la caisse d’avance de la Ville de Dakar. «(L’Aimf) prend acte du jugement rendu par la chambre correctionnelle spéciale du Tribunal de grande instance (Tgi) de Dakar le 30 mars dernier ayant décidé la relaxe pour les délits d’association de malfaiteurs, de détournement de deniers publics et de blanchiment de capitaux», font remarquer Anne Hidalgo et ses collègues. Ils notent qu’«aucune preuve d’enrichissement personnel n’a été retenue ni la commission d’un acte de gestion administrative et financière dans un but d’intérêt personnel». Par conséquent, l’Aimf appelle à ce que Khalifa Sall puisse «bénéficier de toutes les garanties prévues par les lois, règlements et textes internationaux dans l’exercice de son droit de recours contre cette décision».
bgdiop@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here