PARTAGER

Sur une initiative portée par le portraitiste et architecte, Malick Mbow, et le critique d’art, Babacar Mbaye Diop, une quinzaine d’artistes plasticiens sénégalais vont mettre aux enchères leurs œuvres. Les fonds récoltés dans cette vente en ligne permettront d’apporter une aide aux enfants en difficulté.

Ils sont artistes et leurs œuvres sont ce qui les représente. C’est aussi à travers leurs œuvres qu’ils peuvent exprimer leur solidarité au monde. Dans le contexte difficile que vit le Sénégal avec la recrudescence des cas de Covid 19, c’est une quinzaine d’artistes plasticiens qui ont accepté de donner 2 à 3 de leurs œuvres pour une vente aux enchères caritative et en ligne. L’initiative est portée par le portraitiste et architecte, Malick Mbow, et Dr Babacar Mbaye Diop, critique d’art. «J’ai pensé aux artistes sénégalais qui ont une réputation nationale et internationale. Vu le contexte, qui met tout le monde en stand-by, avec Babacar Mbaye Diop, on les a rencontrés et tous ont manifesté vraiment la solidarité de venir avec nous et de mettre à disposition des œuvres. Moi aussi, j’ai donné une œuvre originale», raconte Malick Mbow qui a mis à disposition l’original de la une du magazine La Gazette réunissant les 4 acteurs Majeurs de cette guerre contre le coronavirus, le Président Macky Sall, le ministre de la Santé et de l’action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr, le Dr Abdoulaye Bousso et le Pr Moussa Seydi.
Les enchères qui ont déjà débuté, se déroulent sur un site internet mis en ligne à cet effet, www.vkbstudio.net/aac jusqu’au 30 mai. «Vous avez les œuvres des artistes qui vous intéressent et vous enchérissez. Maintenant, les œuvres commencent à un prix unique de 500 000. Déjà, il y a deux ou trois personnes qui ont commencé à enchérir sur des œuvres. On va le faire sur deux à trois semaines et les enchères les plus élevés auront gagné», explique M. Mbow. Au total, 15 artistes participent à cette initiative. Parmi eux, El Sy, Tita Mbaye, Vieux Diba, Ndoye Douts, Mouhamadou Dia, Limalé Diop ou encore Kine Aw. «Les 50% de la vente iront aux associations, les 30% aux artistes et les 20% pour la communication», indique M. Mbow qui précise que cette opération va permettre de récolter plusieurs millions qui seront remis à des associations œuvrant dans la protection de l’enfance. «Tout cela, c’est pour venir en aide à ces enfants qui sont abandonnés. Donc, on va tout reverser aux enfants de la rue à travers des organisations comme Empire des enfants, Village Sos, la pouponnière de Thiès et certains daaras que nous allons sélectionner.» Ces associations recevront des dons en espèces ou des produits sanitaires et des denrées.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here