PARTAGER

En tant que fils de Saint-Louis, le président du Cnoss, Diagna Ndiaye, entend accompagner le maire de la vieille ville, Mansour Faye, dans son programme «Une maison, une poubelle».

«J’ai fait ce geste en tant que président du Cnoss, mais surtout en tant que fils de Saint-Louis.» Ces propos sont de Mamadou Diagna Ndiaye, prononcés ce samedi dans la vieille ville à l’occasion d’une cérémonie de remise de 1 000 poubelles à la commune du maire Mansour Faye. Une manière pour le patron de l’olympisme sénégalais d’apporter sa contribution au programme «Une maison, une poubelle».
Ils étaient tous là : les membres du bureau du Cnoss, les collaborateurs du maire, notables, chefs de quartier et autorités religieuses ont marqué de leur présence lors de cette rencontre entre deux «fils de Saint-Louis» qui entendent mutualiser leurs efforts pour rendre leur ville propre. Selon Diagna Ndiaye, «le prétexte agréable des poubelles n’est qu’un premier pas dans tout le projet de co-construction qui est en train d’être fait pour Saint-Louis entre la commune et le Cnoss». Et le président du Comité d’organisation des Joj Dakar 2022 de rappeler : «Nous avions initié, il y a quelques années, ‘‘Saint-Louis ville propre’’. D’ailleurs, la télévision russe nous avait primés lors des Jeux olympiques d’hiver de Sotchi en me montrant des images avec des brouettes en train de balayer avec la population de la ville. Une belle image qui entre en droite ligne dans ce que le maire Mansour Faye veut faire, c’est-à-dire faire en sorte que tous les Saint-louisiens soient responsables de leur ville. Le maire a beaucoup de projets pour sa ville et je m’y engage avec lui.»

Diagna Ndiaye : «Faire de Saint-Louis un miroir»
L’amélioration du cadre de vie de Saint-Louis, selon lui, «est une priorité pour le maire. Le projet ‘’Une maison une poubelle’’, un programme de la municipalité, doit être soutenu. Donnez deux ans au maire, il va vous réserver de belles surprises. Et Saint-Louis zéro déchet sera une réalité».
En tant que fils de la ville, le président du Cnoss de souligner : «Ma fierté d’être Saint-louisien m’anime. Qu’on essaye de faire de cette ville un miroir ! Essayons de bâtir une ville, un projet qui intéresse tout le monde pour faire renaître cette dynamique qui faisait que tous les Saint-louisiens d’ici ou de l’extérieur se retrouvaient ici les week-end !»
Dans son speech, l’édile de la vieille ville a exprimé toute sa gratitude envers le président Diagna Ndiaye. «Ce don du président du Cnoss, par ailleurs fils de Saint-Louis, vient apporter une contribution de valeur à la promotion et à l’amélioration du cadre de vie des populations de Saint-Louis», s’est réjoui Monsieur le maire. Qui rappelle que la ville s’investit depuis longtemps «dans l’amélioration du cadre de vie des populations par une gestion concertée des ordures ménagères. Une gestion des déchets qui s’appuie sur une approche participative».
Revenant sur le programme «Une maison, une poubelle», le maire de préciser que les 1 000 poubelles offertes par le Cnoss s’ajoutent aux 12 mille que la commune a déjà acquises, en attendant les 6 000 autres. «Nous allons ainsi disposer de 25 mille poubelles pour un objectif de 28 mille. Ce qui correspond au nombre de ménages de la commune de Saint-Louis. Et l’existence à Saint-Louis d’un programme ‘’Zéro déchet’’ va s’accompagner d’un centre de valorisation des déchets», a promis l’édile de la vieille ville.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here