PARTAGER

Haymouth Daff avait accusé Harouna Dia, dans l’édition de L’Observateur d’hier, d’«encourager des militants de Kanel à soutenir la liste départementale de Me Aïssata Tall». Les proches de l’homme d’affaires ont réagi dans l’après-midi par une conférence de presse. Et c’est pour, disent-ils, ranger «au rayon des contrevérités» ces allégations du maire de Kanel. «Haymouth Daff ne représente politiquement rien et n’ose même pas organiser un conseil municipal à Kanel. Le seul souci de Harouna Dia, c’est la réussite totale du Président Macky Sall. Mais depuis un certain moment, des hommes tapis dans l’ombre et assoiffés de pouvoir véhiculent des informations selon lesquelles Harouna Dia lorgnerait le fauteuil du Président. Ce qui est faux et monté de toutes pièces par des guignols. Dire que Harouna Dia finance l’opposition est une incohérence», affirme Houdou Bouba Dia hier à l’Hôtel des députés. Ils ont ainsi pointé du doigt Farba Ngom, «griot du président de la République», qu’ils accusent d’être «derrière cette cabale» contre leur mentor. Avant d’interpeller Macky Sall en ces termes : «Monsieur le Président, arrêtez ce démon de la division ! Il divise le Fouta et est en train de détruire le parti.»
Le maire socialiste de Ourossogui aussi en a pris pour son grade. Selon le Collectif des amis de Harouna Dia, Me Mous­sa Bocar Thiam est «pris à la gorge par Farba Ngom à qui il montre des gages de loyauté à cause d’une mauvaise gestion de l’argent des femmes de Ouros­sogui qui devait le conduire en prison». Ils ont également rappelé le «soutien» apporté par leur leader au Président Sall «durant les années de braises» ainsi que son «engagement moral, physique et financier à ses côtés». Ce, souligne-t-il, «au moment où d’autres responsables politiques hésitaient à le faire parce que craignant le puissant Président d’alors, Abdoulaye Wade».
ambodji@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here