PARTAGER

La Fédération sénégalaise de football a bénéficié hier d’un soutien de taille en direction de la Can 2017 et du Mondial 2018. En partenariat avec Elton, l’instance fédérale a signé un contrat de deux ans d’une valeur de 300 millions de francs Cfa.

Une nouvelle collaboration Elton-Fédération sénégalaise de football est née hier. Elle intervient après celle de 2002 ayant occasionné un parcours mémorable lors de la Can au Mali, avec une place de finaliste, et au Mondial asiatique avec une qualification historique en quart de finale.
Quinze ans après, les deux parties souhaitent réécrire l’histoire. «Jamais deux sans trois. Puisque nous sommes un peu superstitieux, nous remettons ça pour la Can 2017 et le Mondial 2018 en espérant des résultats encore meilleurs, c’est-à-dire gagner la Can et jouer au moins les demi-finales à la Coupe du monde», espère le directeur général de Elton, Babacar Tall.

Babacar Tall : «Une décision du cœur»
Au-delà de cet aspect, le soutien de Elton, selon M. Tall, «répond à un esprit d’équipe, le goût de l’effort, l’obsession de la performance». Mais aussi, «une décision du cœur. Nous sommes avant tout des Sénégalais qui ont un grand amour pour leur pays». Et cela, sans attendre rien en retour, «sauf la satisfaction et l’émotion de gagner».
«Nous croyons en notre Equipe nationale parce qu’elle a du talent. Et parce qu’elle a du talent, elle peut gagner. Mais gagner ne se décrète pas et le talent seul ne suffit pas. Pour gagner, il faut créer les conditions de la victoire. Et c’est pour créer les conditions de la victoire que Elton apporte modestement sa contribution de 300 millions», dira M. Tall. Avant de lancer un appel à l’endroit de tous les Sénégalais. «Si chaque Sénégalais, à son niveau, apporte sa part, nous pouvons rêver de la victoire. C’est possible, si nous avons l’intelligence de mettre au service de notre ambition collective nos talents divers et inépuisables. Ensemble, nous sommes toujours plus forts.» Pour conclure, le directeur de Elton rappellera que «la force du loup est dans la meute et la meute tire sa force du loup.»

Me Senghor : «Elton a décidé d’accompagner pas seulement les Lions, mais son pays»
Appréciant à sa juste mesure le soutien de Elton, le président de la Fédération, Me Augustin Senghor, fera remarquer la symbolique du geste. «Il faut préciser que c’est de façon spontanée que Elton est venue vers la Fédération. Elton a ainsi décidé d’accompagner pas seulement l’Equipe nationale, mais son pays», souligne M. Senghor. Séduit par le geste de la société sénégalaise, spécialisée dans la vente de carburant, Me Senghor note un message «d’unité, de solidarité et de mental» adressé à toute la famille sportive.
Prenant l’exemple du Portugal qui a toujours eu de grandes stars, mais qui vient de décrocher son premier titre européen, le président de la Fédé estime que le Sénégal doit désormais s’armer de ce même mental pour enfin décrocher ce titre que tout le monde attend. «Il faut savoir souffrir, pleurer même s’il le faut, mais surtout avoir ce mental de gagneur. C’est seulement ce qui nous fait défaut, car le talent, on l’a.»

Daara J va chanter pour les Lions
Au cours de cette cérémonie riche en couleurs, les responsables de Elton ont honoré trois techniciens sénégalais qui ont brillé sur le continent. Il s’agit de Moustapha Gaye, double champion d’Afrique avec les Lionnes du basket, Joseph Koto, vainqueur avec les U20 du tournoi de l’Uemoa, et Ngalla Sylla, champion d’Afrique avec les Lions du beach soccer. Très émus, ces derniers espèrent tous que la même baraka va accompagner les Lions au Gabon.
A noter la prestation du groupe Daara J qui vient de sortir un single destiné aux Lions. Une première pour ce duo, décidé à accompagner la bande à Cheikhou Kouyaté à la Can au Gabon.

wdiallo@lequotidien.sn