PARTAGER

Une formation de tuteurs et d’enseignants en badminton se déroulera du 30 novembre au 4 décembre au stadium Marius Ndiaye et du 7 au 8 décembre à l’université Gaston Berger. La cérémonie de lancement se tiendra lundi matin au stadium Marius Ndiaye à partir de 9 heures. Cette formation se fera au Sénégal, avec l’appui de la Fédération mondiale de badminton (Bfw), de concert avec la Confédération Afrique et l’Association francophone.
«Cette formation sera animée par l’expert Bernardin Bopke», informe Antoine Diandy dit Tony, le président du Comité national de promotion du badminton (Cnpb) qui souligne que ce programme dénommé «shuttle time» peut être résumé en «badminton à l’école».
«Le Comité national de promotion du badminton au Sénégal depuis sa mise en place, s’est exclusivement fixé sur la formation. Au-delà du Tournoi du Panda, nous avons pu former tour à tour, un entraîneur de niveau 1. Avec l’expertise de la Direction technique, le renforcement de capacités s’est fait en notre sein et des arbitres et coaches ont été formés», ajoute le patron du badminton au Sénégal qui renseigne que «15 tuteurs et 15 enseignants vont être formés à Dakar et 15 autres enseignants à Saint-Louis».
«Nous avons profité des webinaires pour nous renforcer nos capacités de badistes», selon Antoine Diandy qui indique que «le Covid nous a freinés, cependant nous avons redéployé nos efforts dans l’organisation administrative, ce qui nous a valu des Grants (Subventions) pour développer notre plan stratégique déjà mis en place». «Nous comptons vulgariser cette discipline partout au Sénégal et nous comptons donner l’opportunité à chaque enfant de pratiquer le badminton comme nous l’a demandé le Président de la Bwf, M. Poul Erik Hoyer Larsen.»
M. Diandy de faire remarquer que «notre plan stratégique s’appuie sur les écoles et les universités». «La chance que nous avons c’est l’avènement du air badminton à savoir le jeu à l’extérieur, lancé par la Bwf depuis l’année dernière avec un volant spécifique, le air shuttle». A en croire notre interlocuteur, «le Sénégal fait partie des premiers pays à en recevoir et après cette formation du shuttle time, le Cnpb fera le lancement». La Place de Nation, la Place du Souvenir, l’île de Gorée, certaines plages seront les sites de prédilection pour faire découvrir au public sénégalais le badminton et le air badminton.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here