PARTAGER

Le ministre porte-parole du gouvernement, Seydou Guèye, a soutenu, jeudi à Dakar, que 80% des accidents de la route surviennent durant la nuit et dans le cadre de déplacements interurbains. «La situation est proprement inacceptable. Selon les statistiques (…), 80% des accidents surviennent la nuit et dans le cadre de déplacements interurbains ayant occasionné 600 pertes de vies humaines sur les routes en 2016», a souligné M. Guèye à l’Aps. Le ministre porte-parole du Gouvernement qui, s’exprimant à la fin du conseil interministériel sur la sécurité routière, a estimé que ces accidents de la circulation font perdre quelque 130 mil­iards de F Cfa à l’Economie nationale. Seydou Guèye a en outre relevé que «l’un des facteurs aggravants des accidents de la route est lié à l’âge du véhicule». Il a alors rappelé que «l’âge moyen du parc automobile au Sénégal est d’à peu près 20 ans, et est supérieur lorsqu’il s’agit de véhicules interurbains qui est de 31 ans».  «Pour les gros porteurs, l’âge moyen est de 26 ans et ils sont souvent impliqués dans la plupart des cas d’accidents», a dit Seydou Guèye.
Au demeurant, le ministre a expliqué que «l’efficacité de la politique gouvernementale de renouvellement du parc des gros porteurs a permis de ramener l’âge moyen des véhi­cu­les ren­ouvelés à 6 ans de vétusté». Le porte- parole du Gouverne­ment a également précisé que «le bon état des routes est passé de 35% en 2002 à 78% en 2016. Donc des efforts importants ont été faits». «Pour les routes non revêtues, le coefficient qui indi­que la qualité est passé de 17 à 50% sur la période de référence 2002-2016. Et nous avons un réseau d’à peu près 16 mille km avec 6 000 routes revêtues et 10 500 non revêtues», a-t-il ajouté.
Il a indiqué que «l’option de l’autoroute peut être une option de sécurité» avant de souligner que «le Sénégal dispose actuellement de 60 km d’autoroute et a un programme d’autoroute en construction de 149 km».
Par ailleurs, le ministre a soutenu que le renforcement du plateau technique sanitaire est également dans la ligne de mire du Gouvernement qui a prévu cette année de mettre à disposition des structures sanitaires, 160 ambulances médicalisées de plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here