PARTAGER

4 tonnes d’aliments impropres à la consommation, d’une valeur de 2 millions F Cfa, ont été saisies par la Brigade régionale du Service d’hygiène de Thiès. Il s’agit du lait, des pattes, de la boisson, du beurre, des bouillons etc. Une même opération a été également menée par le Service régional du commerce de Thiès. Ce dernier a saisi 408 kg de produits impropres à la consommation et des médicaments d’une valeur d’un million de francs Cfa. Lesquelles denrées alimentaires ont été détruites juste après leur saisie.
Du côté de la police, le directeur de la Sécurité publique, Abdoulaye Diop, face à la presse ce samedi, assure que tout est mis en place pour la sécurité des fidèles. Déjà, signale le commissaire divisionnaire, plus de 159 personnes ont été interpellées pour vol, vente illégale de produits pharmaceutiques, jeu de hasard, ivresse publique, détention de chanvre indien… S’agissant de cette dernière infraction pénale, 500 kg de chanvre indien ont été saisis.
Concernant les infractions routières, commissaire Diop estime qu’il n’y a à ce jour aucune perte en vie humaine. Mais, informe-t-il, d’importants dégâts matériels sont notés. «Nous avons enregistré 4 accidents corporels, 20 dégâts matériels», renseigne le directeur de la Sécurité publique qui ajoute que «27 véhicules ont été mis en fourrière et 71 motos Jakarta immobilisées». Des éléments en civil seront aussi déployés dans les foyers religieux et les espaces piétons sans oublier le dispositif anti-terroriste mis en place avec des drones pour la surveillance. «Nous allons infiltrer les lieux de culte et les domiciles des marabouts, sans compter le dispositif de prévention et de riposte. En dehors du dispositif initial qui consiste à communiquer au téléphone, par radio, il y aura des drones.» Selon lui, «la ville sera couverte».
A côté de ce dispositif sécuritaire, les Agents de sécurité de proximité (Asp) viennent en appoint aux forces de défense et de sécurité. Ainsi, 207 éléments ont été mobilisés pour le Gamou, compte non tenu des 70 autres qui sont en permanence dans les différents sites de l’esplanade des mosquées. La Brigade nationale des sapeurs-pompiers, elle, qui a déployé cette année 409 éléments et mobilisé 59 engins, 28 ambulances, 3 citernes, sous le commandement de 17 officiers et 128 sous-officiers dont 8 médecins, n’a enregistré jusque-là aucun cas de décès, comparé au Gamou de l’année dernière où, à la même période, 3 décès ont été notés. Sous la conduite du lieutenant-colonel Cheikh Fall, les soldats du feu ont effectué 18 sorties dont un incendie, 8 accidents ayant occasionné 24 victimes. La presse est aussi fortement représentée. 700 journalistes ont été accrédités pour la couverture de l’édition 2018 du Maouloud, selon les responsables de la communication.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here