PARTAGER

Le statut du chef de l’opposition ne peut encore attendre. C’est le seul point qui figure encore dans la Constitution de 2016 et qui peine à être matérialisé. On préfère encore un «comité d’experts» pour y réfléchir. «Si vous voulez enterrer un problème, nommez une commission», disait Georges Clemenceau. Cette question est en train d’instaurer la confusion entre les acteurs. Et on risque de se contenter du statu quo, mais il faut surtout craindre un «statut chaos».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here