PARTAGER

Le problème du statut du centre Talibou Dabo avait provoqué l’ire de son personnel il y a quelque temps. Interpellé hier sur ce qui a déclenché ce mouvement d’humeur, le directeur du centre Talibou Dabo, Mademba Sow, a avancé : «Le problème lancinant dans ce centre est celui du statut. C’est une institution qui a été créée et qui dépendait de la présidence de la République. De ce fait, on nous donnait tout ce que l’on voulait.» Donc, continue-t-il d’expliquer, en son temps, «les gens n’avaient pas senti le besoin d’ériger ce centre en établissement public. Mais compte tenu de l’évolution et de la nouvelle donne, pratiquement l’essentiel des structures relevant du ministère de la Santé ont été érigées en établissement public de santé. Il manquait donc le centre Talibou Dabo».
Toutefois, M. Sow informe qu’ils ont discuté avec le ministre de la Santé et de l’action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr. Et ce dernier leur a assuré qu’avant fin 2018, le décret qui doit consacrer le centre Talibou Dabo sera prêt pour aider le personnel.
mfkebe@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here