PARTAGER

Le ministre de la Pêche et de l’économie maritime va démarrer pour bientôt la réalisation de 19 complexes frigorifiques dans 19 localités du Sénégal, a annoncé lundi à Mbour Babacar Guèye, conseiller technique n°2 du ministre Oumar Guèye. «D’ailleurs, Mbour va en bénéficier et il sera réalisé sur la route de Joal un complexe frigorifique d’une capacité de stockage de 60 tonnes. Pour vous dire que le ministre de la Pêche est en train de matérialiser les orientations du président de la République. Ces complexes frigorifiques ne ciblent pas seulement les zones maritimes. Des localités comme Bakel, Aéré Lao, Kanel, Kaffrine vont bénéficier des infrastructures. Ainsi, le problème d’accès des populations aux produits halieutiques dans les zones continentales connaîtra une solution», a déclaré Babacar Guèye. Par ailleurs, il a annoncé qu’en dehors des complexes frigorifiques, ces localités seront dotées de camions frigorifiques qui vont prendre le poisson dans les zones de pêche pour les acheminer vers les zones continentales. Pour ce faire, il est prévu la livraison de 76 camions frigorifiques qui seront distribués au niveau de ces zones continentales.
M. Guèye présidait l’inauguration d’une usine de glace réalisée par la Société sénégalaise de glace. Une infrastructure bien accueillie par les acteurs. A en croire ces derniers, la glace occupe une place très importante dans la conservation des produits halieutiques. «La glace a une place très importante dans la filière pêche. En amont, c’est-à-dire pendant les captures, les pêcheurs ont besoin de glace. Après les captures, au moment des débarquements, des stockages, les pêcheurs et les mareyeurs ont besoin de glace pour la distribution ; donc nous n’aurons plus de problèmes pour gérer les stocks», s’est réjoui un pêcheur. Selon le conseiller technique n°2, chargé du Programme chaîne de froid au niveau du ministère de la Pêche et de l’économie maritime, l’implantation de cette usine va soulager les acteurs car, explique M. Guèye, le manque de glace est à l’origine de plusieurs pertes. Néanmoins, l’Etat a fait des efforts dans l’implantation de ces infrastructures et aussi dans la réhabilitation de celles existantes.
Cette usine a coûté 200 millions de francs Cfa. Le Pdg de cette société a déclaré que d’ici au mois d’avril, elle aura une capacité de production de 100 tonnes par jour. Avec une telle production, cette usine compte rendre la glace accessible aux pêcheurs.
abciss@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here