PARTAGER

Le Sénégal veut développer son patrimoine qui est riche sur le plan écologique, mémoriel, historique, ornithologique ou du business. Le ministère du Tourisme veut que ces patrimoines puissent être le socle de l’offre touristique. Il compte également booster le développement de la destination Sénégal en s’appuyant sur l’expérience du tourisme. Selon Alioune Sarr, ministre du Tourisme et des transports aériens, cette nouvelle offre va s’articuler autour d’une autre d’expérience au tourisme : «Le Sénégal a l’avantage de pouvoir offrir une Afrique à la carte : des sites ornithologiques, écotouristiques, mais également des patrimoines classés au patrimoine mondial de l’Unesco. L’expérience touristique du Sénégal est unique et nous allons y reposer notre offre», a-t-il déclaré.
Pour mieux vendre la destination, le ministère du Tourisme et des transports aériens compte s’appuyer aussi sur le marketing, notamment la promotion à travers le digital : «Nous devrons, à travers le monde, pouvoir toucher tous ceux qui veulent découvrir l’Afrique en miniature, à travers le Sénégal. Et là, notre offre digitale va nous aider et la promotion de la destination va fortement s’appuyer sur la dimension digitale. Donc, le repositionnement du pays à travers le développement du patrimoine, une expérience tourisme renforcée et identifiée, mais aussi une promotion touristique qui s’appuie sur le digital, va être le socle sur lequel la stratégie va se reposer», a confié le ministre. Mieux, il a invité à un Sénégal connecté : «Le connecter d’abord à lui-même à travers le développement des aéroports régionaux, ce qui nous permettra d’améliorer la circulation des personnes et des biens au Sénégal afin que le tourisme intérieur soit développé. Il y a aussi la connexion du Sénégal sur les marchés sous-régionaux et internationaux. Vous avez suivi le travail remarquable effectué par Air Sénégal, avec l’ouverture de nouvelles lignes sur Londres, Paris, Marseille, Barcelone, mais également Genève et prochainement sur New-York. Ce qui permettra d’ouvrir de nouvelles opportunités pour le tourisme sénégalais.»
Le ministre a invité l’ensemble des ministères sectoriels pour partager avec eux ces éléments, les enrichir, les valider avant d’être soumis au chef de l’Etat qui donnera le dernier mot. A en croire le ministre du Tourisme et des transports aériens, ce document qui sera la feuille de route de son ministère permettra d’ici 2025 d’améliorer la valeur ajoutée du tourisme dans l’économie nationale, mais aussi l’offre touristique, en faire un tourisme d’expérience adossé à un transport aérien extrêmement performant.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here