PARTAGER

«J’ai voulu montrer à mes détracteurs que je maîtrise la boxe.» Ces propos sont de Balla Gaye 2 pour expliquer l’option prise de privilégier la bagarre face à Gris Bordeaux. Le fils de Double Less avait en effet envie de prouver au monde de la lutte que tout ce que l’on dit sur lui, concernant sa capacité à utiliser ses poings, n’est que pure imagination.
En effet, avant le combat, beaucoup d’observateurs ont insisté sur les qualités de frappeur de Gris Bordeaux et celles techniques de Balla Gaye, réputé spécialiste de lutte pure. Poussant leur analyse, ils n’ont pas manqué de relever la faiblesse des jambes du Fassois. Donnant en exemple son combat perdu face à Modou Lô.

Les jambes de Gris n’ont pas lâché
Mais comme pour faire taire leurs détracteurs, les deux protagonistes ont prouvé qu’ils étaient au point à tous les niveaux. Gris Bordeaux que l’on disait assez faible au niveau des jambes, a prouvé, suite à une charge de Balla Gaye, qu’il s’était bien préparé au niveau des jambes. Quant au fils de Double Less, en privilégiant la boxe, il a démontré qu’il était aussi bien à l’aise en bagarre qu’en lutte simple. Démontrant du coup, sa renaissance après une absence de deux ans dans l’arène.
En clair, Balla et Gris ont caché leur jeu durant leurs différents face à face. Une manière de surprendre l’adversaire. Finalement ce sont les avertissements qui les ont départagés. Comme pour donner raison aux amateurs qui réclament déjà un «combat de clarification».

«J’ai voulu montrer à mes détracteurs que je maîtrise la boxe.» Ces propos sont de Balla Gaye 2 pour expliquer l’option prise de privilégier la bagarre face à Gris Bordeaux. Le fils de Double Less avait en effet envie de prouver au monde de la lutte que tout ce que l’on dit sur lui, concernant sa capacité à utiliser ses poings, n’est que pure imagination.
En effet, avant le combat, beaucoup d’observateurs ont insisté sur les qualités de frappeur de Gris Bordeaux et celles techniques de Balla Gaye, réputé spécialiste de lutte pure. Poussant leur analyse, ils n’ont pas manqué de relever la faiblesse des jambes du Fassois. Donnant en exemple son combat perdu face à Modou Lô.

Les jambes de Gris n’ont pas lâché
Mais comme pour faire taire leurs détracteurs, les deux protagonistes ont prouvé qu’ils étaient au point à tous les niveaux. Gris Bordeaux que l’on disait assez faible au niveau des jambes, a prouvé, suite à une charge de Balla Gaye, qu’il s’était bien préparé au niveau des jambes. Quant au fils de Double Less, en privilégiant la boxe, il a démontré qu’il était aussi bien à l’aise en bagarre qu’en lutte simple. Démontrant du coup, sa renaissance après une absence de deux ans dans l’arène.
En clair, Balla et Gris ont caché leur jeu durant leurs différents face à face. Une manière de surprendre l’adversaire. Finalement ce sont les avertissements qui les ont départagés. Comme pour donner raison aux amateurs qui réclament déjà un «combat de clarification».

Reug Reug, après sa victoire sur Elton : «Je suis le Roi en lutte simple ; maintenant je veux devenir «Roi des arènes»
Le phénomène de la lutte simple, Reug Reug, a battu Elton, le protégé de Balla Gaye 2. Un nouveau palier que franchit le sociétaire de l’écurie Thiaroye qui veut devenir le «Roi des arènes». «En lutte sans frappe, j’ai fait mes preuves. J’ai déjà tout pris. Maintenant, mon objectif est de devenir le «Roi des arènes»», a-t-il confié dans une vidéo de Funky Boxing décryptée par Senego. Reug Reug d’ajouter : «Je veux devenir « Roi des arènes», c’est la raison pour laquelle j’ai quitté la lutte simple, juste pour atteindre mon objectif.»
hdiandy@lequotidien.sn

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here