PARTAGER

Le nationalisme uruguayen a de la ressource. Le quart qui se dessine entre Uruguayens et Français donne lieu à toutes sortes de fantaisies aux yeux de Luis Suárez. Les articles ont par exemple récemment fleuri à propos du lien qui unirait Antoine Griezmann et l’Uruguay : sa liaison avec Godín, son ex-coach à la Real Sociedad, ou ses petits plaisirs coutumiers au maté. Des faux semblants selon l’attaquant du Barça : «Beaucoup ont dit que Antoine était en partie uruguayen. Mais il est français et ne sait pas ce qu’est l’identité uruguayenne. Lui ne sait pas le dévouement que nous avons en nous pour triompher dans le football, petits comme nous sommes, a-t-il affirmé, avant de poursuivre : il a ses habitudes et une façon de parler à l’uruguayenne, mais nous nous comportons différemment.» Baptê­me du feu à venir pour Grizou, qui devra donc, pour entrer dans la tribu de la Celeste, mordre jusqu’au sang l’épaule de Giménez

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here