PARTAGER

Zlatan Ibrahimovic a confirmé sa présence à la Coupe du monde avec la Suède cet été, mardi dans un show TV américain.

Jour après jour, il s’en rapproche. En tout cas dans son discours, cela ne fait plus aucun doute : Zlatan Ibrahimovic participera bien à la Coupe du monde cet été en Russie avec la Suède. Invité de l’émission de Jimmy Kimmel sur ABC, mardi, le nouvel attaquant du Los Angeles Galaxy (36 ans, 116 sélections), retraité international depuis 2016, a précisé un peu plus ses intentions, après avoir déjà récemment évoqué le sujet. «Je vais aller au Mondial, a-t-il assuré, c’est la seule chose que je peux dire. Si j’en dis plus, des gens vont m’en vouloir. Je dois faire attention à ce que je dis maintenant. Une Coupe du monde sans moi ne serait pas une Coupe du monde», a-t-il conclu, dans une formule bien à lui, provoquant l’hilarité sur le plateau.

«Une Coupe du monde sans moi ne serait pas une Coupe du monde»
L’ancien Parisien a du reste parfaitement joué le jeu dans cette interview décalée. Très détendu, le géant suédois a joué avec le présentateur et les spectateurs, assénant quelques autres punchlines, comme d’habitude, qui feront parler. «Je ne suis pas un Suédois typique mais j’ai mis la Suède sur une carte, a-t-il commenté. Avant de venir à Los Angeles, j’ai vu qu’il y avait des tremblements de terre. Mais un comme celui-là manquait ici, a-t-il enchaîné, en référence au retentissement énorme que son superbe premier but avait provoqué en Californie. J’ai choisi le football et je suis désolé pour les fans qui suivent les autres sports, mais ce serait la même chose», a-t-il enfin confié, au second degré, se considérant au passage que comme «le meilleur joueur du sport le plus populaire au monde».
Lequipe.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here