PARTAGER

Les coordonnateurs et les relais régionaux de la Cosydep veulent désormais exercer un contrôle dans la mise en œuvre du budget alloué à l’éducation. L’Ong 3D, appuyée par l’Usaid, organise à cet effet une session de formation sur le suivi budgétaire pour les membres des antennes régionales de la Cosydep. Une façon pour la société civile d’avoir des outils nécessaires pour jouer pleinement son rôle d’alerte et de veille quant à la bonne utilisation des ressources allouées à ce secteur.

Les coordonnateurs et les relais régionaux de la Cosydep sont à l’école de la bonne gouvernance dans le domaine de l’éducation. En session de formation durant 3 jours, ces acteurs vont suivre une formation sur le suivi budgétaire du secteur de l’éducation dans le cadre du programme Sunu Budget, piloté par l’Ong 3D en partenariat avec la Cosydep et avec l’appui de l’Usaid. Des experts sont ainsi mobilisés pour former et accompagner les coordonnateurs régionaux et les relais de la Cosydep en collaboration avec la commission du Parlement qui s’occupe des questions de l’éducation et les collectivités locales pour leur donner les outils nécessaires pour lire un budget et en assurer le suivi. «Ce n’est pas tout, informe Moussa Mbaye, président du Conseil d’administration de la Cosydep. Une fois que ces acteurs seront formés, ils travailleront avec les acteurs au niveau local pour s’assurer de la traçabilité des dépenses liées à l’éducation». A la suite de ce travail, renseigne toujours M. Mbaye, les coordonnateurs produiront des rapports réguliers sur le niveau d’exécution des budgets liés à l’éducation au niveau local. Une belle initiative, selon le représentant de l’Assemblée na­tionale, venu assister à l’ouverture de cet atelier. «Il est important de vérifier si les fonds alloués à l’éducation sont gérés de façon transparente», soutient-il. «Cela nous permet d’avoir des données claires et probantes et d’apporter au besoin des correctifs», estime le président du Conseil d’administration de la Cosydep. Ce programme va intervenir dans 4 régions du Sénégal, à savoir Tambacounda, Sédhiou, Kédougou et Kolda. Des régions choisies sur la base d’une analyse et d’une étude sur la situation de l’éducation dans ces régions. Pour l’Ong 3D, cette formation vient à son heure dans la mesure où les impacts peuvent jouer un rôle dans l’atteinte des Odd dans le secteur de l’éducation. Il faut aussi noter que les évaluations de l’Etat ont montré que le niveau d’investissement, même s’il est insuffisant, est assez important. Cependant, indique le président du Conseil d’administration : «Nous avons un problème d’efficience et d’efficacité qui se pose dans l’exécution du budget. Nous n’arrivons pas à avoir des résultats à la hauteur de nos investissements», regrette-t-il. Par conséquent, il est nécessaire d’avoir un suivi indépendant sur les questions budgétaires, cela est même profitable à l’Etat. Ce programme est une des phases du programme Sunu Budget de l’Ong 3D. Il promeut une participation des citoyens à la mise en œuvre du budget dans les domaines prioritaires comme l’éducation, la santé et l’assainissement. ndieng@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here