PARTAGER

Son excellence,
Sortez de votre champ d’illusions, de slogans et de maquettes trompe-l’œil, et allez affronter les réalités sénégalaises. L’heure n’est plus à ces discours aux allures poétiques mais à la pluie de réalisations pouvant impacter positivement le panier de la ménagère, ce dont vous avez été élu, et ce à quoi s’attendent les pauvres Sénégalais, hélas rongés par le regret d’avoir cru en un homme, hélas confiné dans son cloître scélérat.
Catastrophe… Catastrophe… Catastrophe !
Une pirogue embarquant des fils du pays, nos frères, a pris feu… et en pleine mer.
Voyez-vous une fiction en ces images faisant montre de séries de catastrophes au large de la Méditerranée.
Des enfants du pays se perdent dans ce ‘’barzak ou Barça’’, sans même que des mesures idoines, durables soient prises pour empêcher définitivement une telle horreur. Des jeunes Sénégalais affrontent les péripéties d’une dangereuse aventure, toujours en quête d’un rêve encore plus incertain, qu’ils y laissent malheureusement leur vie.
Voici les probants résultats en images de votre mauvaise politique gouvernementale. Une jeunesse abandonnée à son sort.
Avez-vous une idée du nombre exact de victimes des eaux méditerranéennes et du désert libyen ? Plus grave, des Africains sont contraints à l’esclavage dans des régions arabo-libyennes, tous tombés dans l’échec de franchir les frontières de l’Europe.
Votre politique de l’emploi n’est tout autre qu’une utopie. A quand le million d’emplois promis à la jeunesse sénégalaise. Je rappelle que des études récentes, ont classé troisième notre pays ayant le taux de chômage le plus élevé au monde. Et là, vous continuez à faire plus la promotion des retraités, reconduits dans les affaires administratives au détriment des plus habiles, plus actifs. Des bons à la retraite qui ont juste eu le mérite de vous avoir servi politiquement et soutenu dans des pratiques de mesquineries politiciennes.
Plus grave, des scandales de plusieurs milliards de francs sont cités depuis votre accession au pouvoir et pas même une fenêtre de sanction pour rendre l’argent du contribuable. Au même moment des édiles bénéficient des avantages honoraires décrétés ‘’à vie’’. Des élus locaux sous la complicité de fonctionnaires véreux se partagent le foncier national, parfois même confisquent des terres de pauvres paysans.
La pêche artisanale se meurt au profit des navires étrangers qui pillent nos océans sur la base de simples accords, moyennant la construction d’édifices improductifs.
‘’Les ressources naturelles appartiennent au Peuple..’’ Un autre de vos discours de plaisance, cette fois acté sur un document constitutionnel, et qui vogue malheureusement à contre-courant des actions gouvernementales (L’homme d’affaires Franck Timis est-il du Peuple pour mériter toute cette largesse sur nos avoirs, les biens du Sénégal).
Toutes ces difficultés qu’endure la jeunesse sont les résultats de vos mauvais choix dans l’environnement des affaires.
Lorsqu’un migrant dit fuir la misère, c’est à se demander si son pays d’origine est bien cette misère. Eh bien oui ! Si ce pays présente à la tête, des dirigeants encore plus médiocres, qu’ils ne soient même conscients des enjeux et courants mondiaux. Concourir au prochain mandat reste leur seul credo.
Le pouvoir du Peuple devrait chasser le peuple du pouvoir pour qu’enfin règne une équité dans le traitement des affaires du Peuple.
A l’occident de savoir que l’Africain ne fait que suivre sa fortune.
Papa CISSÉ

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here