PARTAGER

Alors que le nombre des supporters marocains devant se rendre à Abidjan pour soutenir les Lions de l’Atlas est estimé à plus de 8 000, la Fédération ivoirienne de football entend limiter leur nombre à seulement 3 000. Les détails.

A en croire le quotidien Al Massae, le nombre des supporters marocains qui assisteront au choc Côte d’Ivoire-Maroc, le 11 novembre, ne pourra pas excéder 3 000. C’est en tout cas ce qu’a fait savoir la Fédération ivoirienne de football (Fif), même si aucun communiqué officiel n’a été publié en ce sens.
Contacté par Al Massae, le porte-parole de la Fif a déclaré qu’habituellement seuls 3 000 billets sont réservés aux supporters des équipes qui viennent affronter les Eléphants dans le stade Félix-Houphouët-Boigny.
Moins diplomatique, la presse ivoirienne a répété de concert que le nombre des supporters marocains ne doit pas excéder les 3 000 le jour de la rencontre, et que si leur nombre atteint 8 000, cela aura des répercussions sur la prestation des Ivoiriens qui n’auront pas le sentiment de bénéficier des encouragements de leurs supporters locaux.
Ce débat sur le nombre des supporters marocains qui seront présents au stade d’Abidjan a été lancé par le président de la Fédé marocaine, Fouzi Lekjaa, qui a déclaré que les Lions de l’Atlas seront soutenus par 8 000 spectateurs dont la moitié est constituée de résidents marocains en Côte d’Ivoire.

Eléphants : retour de Seydou Doumbia
Touché à la cuisse gauche le 27 septembre, Seydou Doumbia s’est rétabli plus vite que prévu. Alors qu’un mois d’absence était redouté, l’attaquant du Sporting Portugal a effectué son retour mercredi en entrant en jeu en fin de match face à la Juventus Turin (1-2) en Ligue des Champions.
Après avoir manqué le match face au Mali (0-0) en début de mois, l’Ivoirien sera donc apte pour la «finale» face au Maroc dans les éliminatoires du Mondial 2018 le 11 novembre prochain. Une bonne nouvelle pour les Eléphants qui ont également récupéré Jonathan Kodjia ce mois-ci.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here