PARTAGER

«Il ne s’agit nullement d’un accident entre une pirogue sénégalaise et un bateau étranger.» C’est la clarification qu’a tenu à faire jeudi le ministre Alioune Ndoye sur le supposé accident en  mer relaté ces derniers  jours dans la presse et les réseaux sociaux. «J’ai effectivement, vu dans les réseaux, avec certaines vidéos, un accident qui s’est produit entre une pirogue de pêcheurs et un bateau de pêche et tout de suite on a stigmatisé en parlant de bateau chinois», a-t-il expliqué en exhortant à éviter «une stigmatisation trop rapide». Selon lui, il n y a aucune équivoque sur l’appartenance du bateau qui est bien locale. «Quand on a un bateau immatriculé au Sénégal, qui appartient à un armement bien établi ayant pignon sur rue au port de Dakar, les choses sont assez claires», a-t-il ainsi déduit, rappelant que les services compétents sont en train d’élucider les circonstances de l’accident.  «Les responsabilités seront situées et si sanction il doit y avoir, il y en aura. J’apaise déjà le monde des acteurs de la pêche», a-t-il soutenu.
Le ministre des Pêches et de l’économie maritime s’est exprimé en marge d’une rencontre avec les armateurs et autres acteurs du secteur pour se pencher sur la pénurie de poissons constatée ces jours-ci sur le marché.  «A cette période, tout le monde sait que le poisson se fait rare et nous commençons vraiment à sentir cette rareté au niveau des marchés.  La discussion devait porter sur comment faire pour autant que possible amoindrir cette rareté-là», a expliqué M. Ndoye. «Nous avons demandé aux armateurs, qui sont aujourd’hui les rares à pouvoir faire certaines captures car le poisson est à des distances où ils sont les seuls à pouvoir aller, de voir comment privilégier l’approvisionnement du marché local dans cette période», a-t-il poursuivi,  se réjouissant des engagements pris par ces derniers.  «C’est une première qu’un ministre de la pêche nous convoque pour parler de ce genre de problème. Par reflexe citoyen, nous adhérons à l’appel et  nous engageons  à mettre à disposition nos captures parce que c’est un problème d’intérêt national», a réagi Alioune Thiam parlant au nom de ses pairs.
Mareyeurs et autres acteurs présents sur la chaîne de distribution se sont aussi engagés pour permettre aux Sénégalais de disposer du poisson où qu’ils se trouvent dans le pays.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here