PARTAGER

En Assemblée générale hier, à l’Aérogare des pèlerins de l’Aéroport international Blaise Diagne, les quelques 600 travailleurs de Limak-Aibd-Summa (Las) dénoncent la politique de réduction du personnel entamée par les Turcs. Ils menacent de bloquer le fonctionnement de l’aéroport si aucune solution n’est trouvée d’ici lundi.

Ça râle à l’Aéroport international Blaise Diagne (Aibd). Pour cause : le gestionnaire de la nouvelle plateforme aéroportuaire Limak-Aibd-Summa (Las) a entamé «une politique de réduction du personnel». En Assemblée générale, hier à l’Aérogare des pèlerins de l’Aibd, l’intersyndicale des travailleurs de Las dénonce cette politique et demande le départ des Turcs. Et Mamadou Diop, Secrétaire général du Syndicat national des travailleurs de l’aéronautique civile (Synatrac), formule les menaces : «Si aucune solution n’est trouvée face à ce problème, l’intersyndicale va déposer un préavis de grève ce lundi. Et nous comptons paralyser tout le fonctionnement de l’aéroport.» Le syndicaliste, qui fustige «l’argument brandi par le gestionnaire de l’aéroport de mettre fin au contrat des agents-prestataires pour des problèmes économiques», démonte chiffres à l’appui «les arguments de Las pour licencier des travailleurs». Il renseigne : «Toutes les autorités en charge de la gestion de l’Aibd, en l’occurrence l’ancien ministre des Transports aériens, Maïmouna Ndoye Seck, le Directeur général de Las, Xavier Mary, et le Directeur général de l’Aibd S.a, Abdoulaye Mbodji, ont exposé devant tous les Sénégalais la bonne santé financière de l’entreprise avec un trafic qui a dépassé toutes les prévisions après un an de gestion. Le trafic est en constante progression avec + 9,42% (du 1er janvier à fin novembre 2018), soit un total de 2, 1 millions de passagers en 11 mois), là où le gestionnaire et l’Etat tablaient sur un pourcentage de 4%.» Aujourd’hui, note-t-il, «nous sommes à un taux de pourcentage de 10%. Et ceci, grâce aux nombreux sacrifices que sont en train de faire les travailleurs qui parcourent 104 km par jour de Dakar à Diass pour venir travailler». Des sacrifices qui, fustige-t-il, «ne sont pas ressentis dans les salaires».

«On a confié la gestion de l’aéroport à des maçons»
Il dénonce surtout des «dures conditions de travail avec des horaires de travail de 12 heures sans indemnité d’heures supplémentaires pour les agents sénégalais». Et le syndicaliste insiste : «Les Turcs, au lieu d’entamer une mesure de réduction du personnel, devraient plutôt diminuer les salaires de certains travailleurs de Las qui perçoivent plus que les ministres de la République.» Mamadou Diop enrage encore : «Il y a une discrimination malsaine dans le traitement salarial des agents de Las. Il y a des travailleurs qui ont des salaires juteux, alors que d’autres qui font le gros du travail se retrouvent avec des salaires de misère.» Selon lui, le gestionnaire a poussé le bouchon trop loin en convoquant «des agents au niveau du département Exploitation pour leur proposer des départs volontaires à la fin du mois de juin». Pour le Secrétaire général du Synatrac, «cette volonté de Las de réduire le personnel de l’Aibd est contraire de la nouvelle politique d’emploi du Président Macky Sall qui veut créer un million d’emplois pour la jeunesse. Le challenge de Las depuis sa création est de pousser les Sénégalais au chômage. Parce qu’on a confié à des maçons la gestion d’un aéroport». Ainsi l’intersyndicale des travailleurs de Las demande à l’Etat de prendre ses responsabilités. «Après un an et demi de gestion, les Trucs ont montré leurs limites. En brandissant le prétexte de problèmes économiques pour licencier des travailleurs qui ont fait 20 ans de service, montre qu’ils sont essoufflés. Nous demandons donc à l’Etat de tout mettre en œuvre pour la préservation des emplois. Il existe d’autres canaux pour trouver des solutions relatives à la concession entre le gestionnaire et l’Etat pour préserver et pérenniser les emplois», proposent les syndicalistes.
nfniang@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here