PARTAGER

«Avec Djamel, on s’appelait. Mais depuis que le tirage de la Can nous a mis dans la même poule, je ne l’ai plus entendu.» Cette remarque de Aliou Cissé, lâchée avec ironie lors de la publication de la liste des 23 Lions, renseigne sur les relations entre les deux techniciens. Et pour cause, révèle le coach des Lions, «Djamel on se connaît bien. On a grandi ensemble à Paris.»
Hier, le sélectionneur des Fennecs l’a confirmé. «Aliou est une vieille connaissance. On est de la même génération. On habitait dans le même secteur en France, dans la région parisienne. Je ne me rappelle plus si on a joué l’un contre l’autre dans les catégories jeunes. Je sais qu’il a fait sa formation à Lille. Je l’ai faite au Paris Saint Germain. Aliou est un entraîneur à l’image de sa carrière de joueur. Quelqu’un de très discipliné. C’est donc avec beaucoup de plaisir que nous abordons cette rencontre. Mais ça reste quand même du football.»
Le technicien sénégalais le lui rend bien aussi. «Djamel, c’est un grand tacticien. Je sais qu’il saura faire jouer son équipe comme lui aime le faire.»
Mais les éloges et compliments s’arrêtent là. Sur le banc cet après-midi, on va oublier pendant 90 minutes cette complicité tissée lors de leur séjour parisien. D’ailleurs, Djamel a joué les provocateurs en annonçant le onze de départ… du Sénégal. Comme quoi, ce sont de vrais potes qui seront sur le banc des Lions et des Fennecs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here