PARTAGER

Pape Thiaw remplace Abatalib Fall sur le banc de Niary Tally. L’ancien international explique pourquoi il a accepté un tel «challenge».

L’ancien attaquant des Lions, Pape Thiaw, a annoncé dans un entretien téléphonique à l’Aps avoir été désigné comme nouvel entraîneur de Niary Tally (élite sénégalaise), confirmant ainsi l’information parue dans des médias ce mardi.
«Oui, je confirme les informations parues dans les médias. Je suis le nouvel entraîneur, je ne peux qu’accepter le challenge. C’est chez moi et face à la situation actuelle, je ne peux me dérober», a expliqué l’ancien attaquant des Lions du Sénégal (2001-2003).
Ancien professionnel en France, en Suisse et en Espagne, Pape Thiaw qui a débuté sa carrière de footballeur à Niary Tally dans le championnat inter quartiers, passe ses diplômes d’entraîneur en France. «Nous savons qu’il validait ses diplômes pour embrasser la carrière d’entraîneur, mais il était attendu à moyen ou long terme sur le banc de notre club», a déclaré le président Djibril Wade.
«D’ailleurs, je peux vous confirmer que les contacts n’ont jamais été rompus avec Pape (Thiaw) et il se trouve que nous nous trouvons dans une situation d’urgence», a indiqué le président de Niary Tally. «Et donc, il a été obligé comme nous de subir les événements alors qu’il devait retourner en France, à Toulouse plus précisément, pour valider ses diplômes», a ajouté le président des Galac­tiques de Dakar.
Pape Thiaw va remplacer au pos­te Pape Abatalib Fall nommé sur le banc de l’équipe de Niary Tally qui compte trois points en cinq matchs. «C’est une situation difficile, mais j’attends de rencontrer les dirigeants pour que nous puissions discuter de la feuille de route et fixer des objectifs», a-t-il dit.
Pape Thiaw, actuellement en vacances, travaille dans un club de Régional 1 (en amateurs) en Ardèche (sud-est de la France) pour valider ses diplômes de technicien. L’ancien attaquant, entre autres de Saint-Etienne (France), a été finaliste de la Can et quart de finaliste de la Coupe du monde en 2002.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here