PARTAGER

Logique respectée ce vendredi à Tenerife en Espagne à la Coupe du monde féminine 2018 de basketball. Les Etats-Unis se sont imposés 71-40 devant le Nigeria en quarts de finale. L’aventure s’arrête là pour les seconds représentants africains.
L’entame de match ne laissait pourtant pas présager d’une telle tournure des événements. D’entrée agressives, les filles de Otis Hughley enlèvent le premier acte 17-9 sous l’impulsion de Evelyn Akhator, co-meilleure marqueuse de son équipe avec 8 points. Dès le second quart temps, les Américaines remettent les pendules à l’heure et infligent un 18-6 à leurs adversaires.
Dès lors, les Etats-Unis vont faire la course en avant, portant la marque à 10 points d’écart dans le troisième acte qui se termine par 19-12 malgré un nouveau sursaut d’orgueil des D Tigress. Grâce à Breanna Stewart et ses 19 points, les Américaines concluent le travail 25-25 dans le dernier quart temps. Sarah Imovbioh et ses 9 rebonds n’y peuvent rien, concédant du coup une défaite qui les élimine du Mondial espagnol.
Le Sénégal, autre représentant du continent, s’est arrêté jeudi lors des barrages d’accession en quarts, dominé par l’Espagne 48-63.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here