PARTAGER

Suite à l’attribution du marché relatif à la construction du siège de la Caisse des dépôts et consignations (Cdc) à l’entreprise Dmp construction, celle-ci s’était attachée les services de Te­chnosud pour la conception, l’installation, la mise en service et l’entretien des ascenseurs. Suite au non-respect des engagements de Dmp, en situation conflictuelle avec la Cdc, et à un besoin d’entretien des ascenseurs, la Cdc sollicite de passer un marché par entente directe pour l’entretien de ses trois ascenseurs attribué à Technosud Sa pour un montant de 7 millions 80 mille de francs Cfa.
Les auditeurs ont trouvé qu’une «facture d’1 million 770 mille, correspondant à une prestation de trois mois, a été mandatée le 15 mars 2017 avant l’obtention de l’autorisation de contracter par entente directe qui a été donnée le 23 juin 2017, en réponse à une requête formulée le 13 juin 2017». Cela, d’après les consultants, «traduit au mieux une exécution anticipée des prestations à défaut, le mandatement de prestations non encore effectuées». Pis, soulignent-ils, «le cumul des paiements effectués sur ce marché se chiffre à 7 millions 552 mille francs Cfa pour un contrat conclu pour 7 millions 80 mille francs Cfa, soit un surplus de paiement de 472 mille francs Cfa».
Un non-respect du principe de libre accès à la commande publique a été décrié par les auditeurs dans un marché d’acquisition de tenues de travail attribué à Baol équipement pour 3 millions 37 mille 320 francs Cfa. La même irrégularité a été notée dans d’autres marchés, notamment ceux relatifs à l’acquisition de totem et enseignes attribués à Ohin’s communication pour 11 millions 977 mille francs Cfa, à la fourniture installation et mise en service de matériels de sécurité attribuée à Gen-Tech Sarl pour 12 millions 384 mille 100 francs, ainsi que dans l’achèvement des travaux du siège de la Cdc attribué à Sen Caduset pour 24 millions 935 mille 288 francs Cfa.
Dans ces marchés, l’obligation d’élection de domicile des attributaires n’a pas été respectée.
Dans les marchés conclus par avenants, des in-conformités ont été également relevées par les consultants de l’Armp.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here