PARTAGER

«La Plateforme opérationnelle de sécurisation des élections (Pose) n’a plus sa raison d’être», a déclaré hier Me Mame Adama Guèye sur une radio locale, après avoir appris que Idrissa Seck, Issa Sall, Madické Niang et Ousmane Sonko avaient mis sur pied une structure dénommée «Pôle des 4», pour sécuriser le scrutin du 24 février. «Le pôle des 4 candidats a les mêmes objectifs que notre plateforme. Je préfère me désister et laisser le champ libre», a ajouté l’initiateur de la Pose.
C’est d’ailleurs cette raison qui a justifié l’annulation de la conférence de presse «consacrée à la sécurisation du processus» de ladite plateforme qui devait se tenir hier. Le leader d’And-Jëf/Parti africain pour la démocratie et le socialisme (Aj/Pads), Mamadou Diop Decroix, est à la tête de la nouvelle structure pour coordonner les activités du Pôle, afin de contrôler les opérations de vote. Mais, il ne le fera pas seul, car selon certains sites, «il sera assisté par les mandataires des 4 candidats de l’opposition».
Pour rappel, le leader du mouvement Sénégal bou bess, après s’être retiré de la course à la Présidentielle «par devoir, au nom de l’intérêt général», est allé à la rencontre de tous les leaders de l’opposition pour leur soumettre le projet de mutualisation des ressources pour sécuriser le processus électoral. Ayant pu réunir des membres de l’opposition et de la Société civile, pour des élections libres, démocratiques et transparentes, l’avocat avait lancé en décembre dernier, en présence de presque toutes les parties prenantes, la Plateforme opérationnelle de sécurisation des élections (Pose).
mfkebe@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here