PARTAGER

Des délégués de liste ont bouclé hier, à Dakar, une formation de 2 jours sur la surveillance du processus électoral dans les bureaux de vote lors du scrutin du 30 juillet. A l’initiative de l’Institut africain pour une démocratie durable en Afrique (Eisa), en partenariat avec l’Ong Partners West Africa Sénégal dont le Pca est le général Lamine Cissé, ce séminaire visait à outiller les délégués de liste de candidats en vue de surveiller les opérations de vote depuis la préparation du scrutin jusqu’à la proclamation des résultats, en passant par le vote et le dépouillement. Durant cet atelier, les représentants des listes ont reçu un guide de surveillance des opérations électorales. «C’est une formation de formateurs. Chaque parti va, à son tour, déployer ses formateurs pour former ses militants», a souligné Denis Kadima, directeur exécutif d’Eisa. Dans cet exercice, la direction générale des Elections a été mise à contribution pour éclaircir la litanie d’interrogations qui taraudent l’esprit des coalitions.
Les questions ont principalement tourné autour des difficultés liées à la distribution des cartes et au nombre des bulletins que l’électeur doit prendre. Selon la directrice exécutive de Partners West Africa Sénégal, Dr Adjaratou Wakha Aïdara Ndia­ye, la formation a réuni «plus de la moitié» des 47 listes. «Les grandes coalitions ayant été formées, ce sont les novices qui sont là», précise-t-elle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here