PARTAGER

De par le monde, le Monument de la Renaissance africaine s’est imposé comme le symbole de la ville de Dakar. Cette statue monumentale est devenue pour la capitale sénégalaise ce que la Tour Eiffel est pour Paris, la Statue de la Liberté pour New York, ou Big Ben pour Londres. Il est donc malheureux de voir l’état de décrépitude dans lequel on le laisse évoluer. Sa teinture de décape, lui donnant un vilain teint ocre. Tout autour s’érigent des habitations sauvages qui en gênent l’accès. Pourtant, le pays tient là une formidable source de revenus qui devrait bénéficier au tourisme. A condition de l’entretenir, même si on ne l’aime pas.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here