PARTAGER

L’Union nationale des syndicats autonomes du Sénégal (Unsas), à travers un communiqué, «se désole des mauvaises conditions d’organisation des élections générales de représentativité des centrales syndicales, notamment du retard dans le démarrage des activités de communication et de la faiblesse du budget alloué». Pour autant, l’Unsas «engage les Unions régionales et départementales, ainsi que les syndicats et sections d’entreprise affiliés à l’Unsas à s’investir pour assurer l’inscription massive des travailleuses/travailleurs sur les listes électorales, auprès des commissions ad hoc au niveau des préfectures». Concernant le secteur de l’enseignement et ses propres élections de representativité, elle «invite les syndicats des enseignants affiliés à l’Unsas à tout mettre en œuvre pour garantir la victoire par la mutualisation des forces dans une unité durable et efficace au service exclusif des intérêts de l’école et des enseignant(e)s» et dans la même veine elle «exprime sa solidarité aux camarades du Saes (Syndicat autonome de l’enseignement supérieur) qui, face à l’immobilisme du gouvernement, se voient obligés de déposer un préavis de grève». Par ailleurs, Mademba Sock et ses camarades, «constatant le renchérissement inattendu des prix des denrées de première nécessité, notamment le riz et l’huile, invitent le ministère du Commerce à assumer pleinement son rôle de régulateur du marché pour protéger les consommateurs contre les effets des perturbations exogènes et la spéculation entretenue par des distributeurs mafieux».
bdavid@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here