PARTAGER

Décidemment, on aura toujours des problèmes pour situer Aliou Cissé dans sa quête d’asseoir un système de jeu cohérent à même de mettre en valeur les qualités des joueurs dont il dispose. Entre le 4-4-2, le 4-3-3 et le 4-2-3-1, c’est toujours le même constat : incapacité de son équipe à produire du jeu. Samedi face au Soudan, le coach des Lions, pour animer son 4-2-3-1, a aligné devant le trio Sadio Mané-Mbaye Niang-Diao Baldé Keïta. L’avant-centre Mbaye Diagne étant positionné seul en pointe.

Quand Sadio Mané et Mbaye Niang se marchent dessus
Sur le papier, un tel dispositif a de la gueule. Mais comme d’habitude, c’est au niveau de l’animation que le blocage est intervenu avec des rôles qui n’étaient pas bien définis en phase offensive. Conséquence : dans une position de meneur de jeu, tous les deux, Sadio Mané et Mbaye Niang se sont souvent marchés dessus à force de dézoner ensemble. On avait du coup l’impression que tout le monde voulait évoluer dans l’axe.
Aliou Cissé a tenté de donner une réponse à ce cafouillage. «Mbaye Niang peut nous aider dans les sorties de balle. Il devait s’approcher de Gana Guèye pour distiller de bonnes passes et organiser le jeu.» A entendre le sélectionneur, ce rôle de meneur de jeu était dévolu au Rennais. Mais en seconde période, c’est surtout Sadio Mané qu’on a vu dans une position axiale tenter de diriger le jeu sans succès. Il sera après rejoint dans cette position par Diao Baldé qui a aussi délaissé le côté droit. D’ailleurs, cette petite confusion a impacté la prestation de Mbaye Diagne sevré de bonnes balles durant tout le temps qu’il passé sur le terrain. Comme quoi, par rapport à la fluidité du jeu, Aliou Cissé a encore du boulot. Mais comme que, selon lui et les adeptes du réalisme, «seul le résultat compte»…

Soudan-Sénégal : Un trio algérien au sifflet
Un trio arbitral algérien va diriger le match retour Soudan-Sénégal prévu mardi au Khartoum Stadium pour la 4e journée des éliminatoires de la Can 2019, a appris l’Aps auprès de la Caf. Selon l’instance continentale, Mustapha Ghorbal sera le juge central de cette rencontre prévue à 17h 30 (heure de Dakar). Il sera assisté de Mokrane Gourani et de Abbes Akram Zerhouni. Avec leur victoire sur le Soudan, les Lions restent leaders de la poule A avec sept points (+6), en attendant le match retour contre le Soudan. Madagascar, qui a triomphé de la Guinée Equatoriale (1-0), samedi, à Malabo, reste deuxième de la poule. Seules les deux meilleures équipes de la poule joueront la Can 2010 prévue en juin-juillet au Cameroun.
hdiandy@lequotidien.sn

Soudan-Sénégal  : Un trio algérien au sifflet
Un trio arbitral algérien va diriger le match retour Soudan-Sénégal prévu mardi au Khartoum Stadium pour la 4e journée des éliminatoires de la Can 2019, a appris l’Aps auprès de la Caf. Selon l’instance continentale, Mustapha Ghorbal sera le juge central de cette rencontre prévue à 17h 30 (heure de Dakar). Il sera assisté de Mokrane Gourani et de Abbes Akram Zerhouni. Avec leur victoire sur le Soudan, les Lions restent leaders de la poule A avec sept points (+6), en attendant le match retour contre le Soudan. Madagascar, qui a triomphé de la Guinée Equatoriale (1-0), samedi, à Malabo, reste deuxième de la poule. Seules les deux meilleures équipes de la poule joueront la Can 2010 prévue en juin-juillet au Cameroun.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here