PARTAGER

Talla Sylla veut un retour à une seule commune pour Thiès. Il estime que la division de la ville en quatre collectivités depuis 2008 n’a pas été efficace.

Pour plus d’efficacité dans la perspective de la mise en œuvre de la deuxième phase de l’Acte 3 de la décentralisation, Talla Sylla pense que Thiès devrait redevenir une seule commune. Il l’a plaidé hier, en marge du démarrage de l’installation de 3 000 lampadaires solaires sur l’avenue du Docteur Guillet. «En fin 2008, Thiès a été subdivisée en trois communes. Et nous souhaitons qu’elle redevienne une seule commune», dit le maire qui dit avoir constaté qu’«après cinq ans d’exercice, le mode de fonctionnement de la ville n’est pas bon et que rien ne marche». Selon lui, «il faut une reconstitution de la commune de Thiès au grand bénéfice des Thiessois, mais aussi et surtout pour plus d’efficacité et de rationalisation de nos maigres ressources». Talla Sylla d’ajouter : «Il y avait un seul maire, un seul cabinet, un seul Conseil municipal. Mais aujourd’hui, la ville s’est retrouvée après ce redécoupage politique avec quatre maires avec leurs indemnités, quatre cabinets, quatre véhicules de fonction et autant de dotations en carburant.» Il pense donc que si la ville redevenait une même commune, ces moyens iraient dans «d’autres dépenses plus importantes». Aussi, indique-t-il, «cela réglerait le flou total noté dans la répartition des compétences entre les communes et la ville». Le maire de Thiès donne les motivations de son plaidoyer : «Je suis interpellé pour l’éclairage de certains axes alors qu’ils ne relèvent pas de ma compétence parce que les gens ignorent qui gère quoi. Si nous avions un seul maire, comme les villes de Kaolack, Saint-Louis, Diourbel, Ziguin­chor, les populations sauraient à qui s’adresser.»
nfniang@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here