PARTAGER
Pape Diop, leader Bokk gis gis.

Les partisans de Pape Diop crient au scandale et à la fraude, suite à ce qu’ils appellent «une confection industrielle» de faux extraits de naissance dans la commune de Kidira pour enrôler des étrangers.

A Kidira, les militants de Bokk gis gis crient déjà à la fraude. Ils disent constater la confection de faux extraits de naissance à des étrangers. Dahab Sylla, coordonnateur départemental du parti de Pape Diop à Bakel, de révéler : «Depuis quelques jours, de faux extraits de naissance sont confectionnés pour des ressortissants du Mali, de la Guinée et du Ghana. L’objectif est de pouvoir faire voter ces derniers en leur faveur. Cette pratique frauduleuse ne saurait prospérer, car nous nous y opposerons et la dénoncerons.» M. Sylla de préciser : «Une dame d’origine malienne nous a demandé de l’aider à s’inscrire pour obtenir une carte d’identité biométrique, alors qu’elle n’a même pas d’extrait de naissance sénégalais. Nous lui avions demandé de chercher un certificat de non-inscription et d’aller au Tribunal faire un jugement. Quelques jours plus tard, elle est revenue vers nous avec un récépissé de dépôt. Cette situation nous avait poussés à mener des enquêtes qui ont révélé que beaucoup d’étrangers sont en train d’être enrôlés dans le fichier pour servir d’électeurs au régime en place.» Bokk gis gis dénonce cette «fraude» et «l’achat de conscience», et invite l’opposition à veiller à ces pratiques qui pourraient lui «porter préjudice» aux Législatives du 30 juillet prochain. Au-delà de l’enjeu des élections, les camarades de l’ancien maire de Dakar soulignent que «dans un contexte de risque de terrorisme, enrôler n’importe qui dans les registres de l’état civil pourrait avoir des conséquences fâcheuses pour la sécurité du pays». Ils avertissent le pouvoir : «Nous n’accepterons pas que des Sénégalais de circonstance élisent nos dirigeants à notre place.»

afall@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here