PARTAGER

«La lionne du Baol» que les femmes de Tambacounda ont rebaptisée depuis hier la «lionne du Sénégal» s’est dit outrée par la sortie Serigne Bassirou Guèye, vendredi, sur des dossiers judiciaires. Dans le fief du ministre de la Justice, Aïda Mbodji a interpellé Sidiki Kaba. «Il faut remettre de l’ordre dans la communication du procureur qui a tendance, ces derniers temps, à violer les secrets des enquêtes en mettant sur la place publique les minutes d’audition des citoyens qui auraient maille à partir avec la justice. Après sa conférence de presse sur l’affaire Aïda Ndiongue, en son temps, le ministre avait été interpellé à l’Assemblée nationale et avait promis d’apporter un projet de loi qui allait réguler les communications du procureur», a déclaré la responsable libérale. Qui se désole que jusque-là, «rien n’ait été fait». En outre, Aïda Mboidj qualifie d’«inadmissible» que le procureur fasse maintenant dans la menace. «Si le procureur veut jeter au gnouf des personnes, qu’il aille les chercher car, il ne m’aura jamais. J’interpelle son patron, le ministre Sidiki Kaba chez lui, à Tambacounda, sa base politique, pour qu’il régule les communications du procureur, avant qu’il ne soit trop tard. Sinon, j’irai interpeller le Premier ministre sur la situation», a dit la présidente du mouvement Alliance nationale pour la démocratie (And).
afall@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here