PARTAGER

La tête de liste de la coalition Naatal senegaal ne veut pas que les populations fassent de mauvais choix le 30 juillet. Pour Ali Haïdar, «les gens doivent voter utile, c’est-à-dire pour ceux-là qui ont toujours été à leurs côtés dans la lutte pour la préservation des ressources du pays». L’écologiste, qui était à Tamba, déclare : «Depuis les indépendances jusqu’à maintenant, les dirigeants du pays n’ont fait que des promesses qu’ils ne respectent pas. C’est pourquoi il faut faire des choix responsables et futuristes. Aujourd’hui, la forêt se meurt, les ressources de la mer connaissent elles aussi une surexploitation sans que les populations ne bénéficient de leurs retombées, l’agriculture est à l’agonie.» Voilà autant d’arguments qui font que, selon Haïdar, Naatal senegaal serait une «meilleure représentation des populations là où se prennent les décisions». A travers sa procession dans les artères de Tamba, il soutient : «Plus de 140 milliards de F Cfa venant du trafic de bois quittent la forêt casamançaise en direction de la Gambie. Et cela, les autorités ne parviennent toujours pas stopper cette activité illicite et délictuelle avec la complicité de certaines autorités véreuses et insouciantes du devenir du pays.» Une fois à l’Assemblée, Haïdar s’engage à en faire son cheval de bataille.
afall@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here