PARTAGER

FARBA-SENGHORLeur étape de Goudiry sera sans doute le point le plus noir de la tournée politique de Pape Samba Mboup et Farba Senghor. Après une journée trop chargée avec les militants ponctuée de rencontres et d’échanges avec les militants libéraux, les deux hommes, qui voulaient passer une nuit paisible dans l’auberge installée à Boutoukoufara, ont été interdits d’accès par le promoteur. Pape Samba Mboup, très en colère, raconte : «Le gérant nous a signifié, Farba et moi, que nous n’y avons pas accès parce que nous sommes de l’opposition. Nous lui avons donc demandé de nous permettre au moins de nous changer, de ranger nos bagages et de vider les lieux. Même pour cela, le gérant nous a rétorqué : «impossible !».» L’ancien chef de cabinet de Abdoulaye Wade trouve ce refus «incroyable». «Je ne peux pas digérer cet acte. Comment nous refuser l’accueil au seul motif que nous sommes de l’opposition ? C’est vraiment inhumain. Et pourtant, le responsable politique de la zone avait bien averti le gérant du campement pour nous réserver des chambres. Mais il nous a seulement été signifiés que nous n’y avons pas droit de cité en tant qu’opposants», dénonce M. Mboup.
Le Quotidien a tenté de joindre le gérant de l’auberge sans succès.
afall@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here