PARTAGER

Le Conseil régional de la jeunesse (Crj) de Tambacounda veut une bonne implication des jeunes dans les projets agricoles mis en œuvre par le Padaer. Ses responsables ont entrepris des tournées dans les différents départements pour sensibiliser leurs camarades sur les opportunités offertes par le projet qui, dans sa phase II, ambitionne de créer des milliers d’emplois dans le domaine de l’agriculture dont plus de la moitié sera destinée aux jeunes.

Dans le cadre de sa deuxième phase, le Projet d’appui au développement agricole et à l’entreprenariat rural (Padaer) veut offrir des emplois aux jeunes entrepreneurs agricoles. Dans cette optique, ses responsables sont en contact avec le Conseil régional de la jeunesse (Crj) pour appuyer la structure de jeunesse à pouvoir mener des activités de sensibilisation à  l’intention de ses membres pour comprendre les tenants et aboutissants du projet et saisir les opportunités offertes par le projet. Tidiane Diallo, président du Crj, qui a salué l’initiative, parle d’une occasion en or qu’il faut saisir. «Déjà que le taux de chômage est très élevé chez les jeunes, ce projet est une véritable aubaine pour les jeunes que nous sommes», soutient le président du Crj. Et c’est pourquoi, poursuit-il, «nous n’avons pas attendu longtemps pour saisir nos bâtons de pèlerins et mener des tournées de sensibilisation dans les départements. Chacun des 4 départements de la région a été visité et ses jeunes rencontrés. L’objectif étant de les informer des projets et autres ambitions du Padaer en faveur des jeunes. Déjà que nous mettons en œuvre le projet ‘’Tamba nourrit Tamba’’ à travers l’agriculture, si le Padaer arrive avec ses projets agricoles pour lesquels l’essentiel des emplois est réservé aux jeunes, c’est tout à salutaire. Nous exhortons les jeunes à saisir cette opportunité et faire sien le projet». Il appelle ainsi les pouvoirs publics centraux a plaidé en leur faveur pour qu’au niveau déconcentré les collectivités territoriales puissent libérer les terres. «Main­tenant que nous avons un partenaire comme le Padaer, les difficultés liées à l’accès des jeunes à la terre doivent être conjuguées au passé», plaide Tidiane Diallo, président du Crj de Tambacounda.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here