PARTAGER

«Le Plan Sénégal émergent n’existe que dans l’imaginaire des tenants actuels du pouvoir». Ce constat est du patron des jeunes du Grand parti (Gp) de Malick Gackou qui était en tournée dans la région. A Koussanar où il a tenu un meeting et fait face à la presse, Malick Guèye s’est dit «atterré par la situation difficile que vit le monde rural, laissé à lui-même sans aucune assistance ni soutien». Pour lui, le Pse ne prend pas en compte les priorités du Sénégal et des Sénégalais. «Il suffit juste de parcourir le département de Tamba pour s’en rendre compte. Ici, les populations ont beaucoup de difficultés pour avoir de l’eau potable. Pour se soigner, c’est la croix et la bannière. L’éducation des enfants y constitue un véritable casse-tête. Si dans les principaux secteurs clé de la vie, il y est noté autant de difficultés qui plombent l’épanouissement des populations, l’on ne peut pas parler d’émergence», diagnostique M. Guèye. En conséquence, il fait remarquer que «le Pse n’existe que dans l’imagination et l’imaginaire des tenants du régime». Il souligne que tous les pays qui ont voulu l’émergence ont d’abord commencé par régler les problèmes fondamentaux de santé, d’éducation, d’approvisionnement en eau, entre autres. Alors qu’au Sénégal, «la seule émergence, c’est dans la communication». «Le Président Macky Sall n’est point préoccupé par le quotidien des Sénégalais. Tout ce qui l’intéresse, c’est comment faire pour avoir un second mandat», fulmine Malick Guèye.
afall@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here