PARTAGER

L’Ong américaine Le Korsa vient de corriger le manque de matériels médicaux dont souffrait la structure sanitaire de la région. Dans le cadre de ses interventions dans le secteur de la santé, elle vient de doter le centre hospitalier régional de Tambacounda ainsi que l’hôpital de Wassadou de matériels médicaux d’une valeur de plus de 300 millions.

Contribuer à l’amélioration de la qualité des soins ainsi qu’à la prise en charge des patients dans les hôpitaux de Tambacounda, telle est la volonté de l’Ong américaine Le Korsa. En effet, elle vient d’offrir un important lot de matériels médicaux d’une valeur de plus de 300 millions de francs Cfa à la structure sanitaire ainsi qu’à l’hôpital de Wassadou. La cérémonie de réception du matériel a eu lieu en présence des autorités administratives, locales et sanitaires de la région qui ont salué le geste car, estiment-elles, «c’est une grosse épine ôtée des pieds de la structure qui accueille des patients même de la sous-région».
Composé de fauteuils dentaires, de lits de réanimation, de chariots brancards, des moniteurs d’anesthésie et de réanimation, de linges d’hospitalisation et pour le bloc opératoire, du matériel chirurgical, entre autres, le coût total de ce matériel est estimé à plus de 304 millions de francs Cfa.
Pour Moussa Diogoye Sène, représentant de l’Ong Aflk dans la région de Tambacounda, ce geste entre dans le cadre des activités de son organisation en faveur de la santé. Il s’agit, explique-t-il, «d’appuyer les structures sanitaires, surtout le centre hospitalier régional, à mieux faire face à la prise en charge des patients. Dans la région, l’hôpital régional fait face à beaucoup de difficultés quand on connaît sa position carrefour avec plusieurs autres pays et la fréquence des accidents notés sur le corridor Dakar-Bamako». C’est pourquoi «l’Ong a réitéré son geste de l’année dernière, car déjà en 2015, des équipements  médicaux d’une valeur de plus de 200 millions de francs ont été offerts par le Korsa. Cette année, en plus du centre hospitalier régional où l’ensemble des départements sont servis, il sera aussi donné du matériel à la maison médicale de  Wassadou». Cependant, tient à préciser le représentant de l’Ong donatrice, «ce matériel offert aujourd’hui a été l’expression de besoins des structures bénéficiaires. Un inventaire de leurs besoins a été fait en amont avant que l’Ong ne se charge d’aller chercher chez ses partenaires les moyens de s’en procurer». Tous les services de l’hôpital sont aujourd’hui dotés de matériels leur permettant de mieux fonctionner. De quoi réjouir la directrice de l’établissement sanitaire qui soutient : «C’est une véritable épine qui nous est enlevée du pied.» Le docteur Thérèse Aïda Ndiaye poursuit que le centre hospitalier régional reçoit des malades venant de partout dans la sous-région. C’est pourquoi «ce matériel contribuera grandement dans la prise en charge des patients».
Toutefois, elle a lancé atterrée que la structure fait face à un manque de personnels de qualité. «Sur un effectif de 238 agents, l’hôpital ne compte que 20 médecins», regrette la directrice. «Le renforcement en effectifs du personnel est nécessaire pour gérer les cas de chirurgie et de traumatisme souvent causés par les accidents, mais aussi au niveau de la maternité qui ne compte qu’un seul gynécologue qui fait face à une kyrielle de cas par jour», ajoute Mme Ndiaye. «Il faut que l’Etat fasse davantage d’efforts pour renforcer le  personnel jugé insuffisant pour mieux faire face à la situation», exhortent les autorités sanitaires, parfois débordées par les situations. Une invite aussi faite aux Collectivités locales pour le recrutement d’agents qualifiés.
Le gouverneur de région, El Hadji  Bouya Amar, qui présidait la  rencontre, s’est félicité de ce geste d’Aflk qui, dit-il, n’est pas à son premier coup d’essai. «En plus de la santé, l’Ong américaine appuie aussi le secteur de l’éducation», informe le gouverneur. Il a tout de même invité l’administration et tout le personnel de l’hôpital à une bonne utilisation du matériel reçu afin d’encourager d’autres partenaires à suivre l’exemple  d’Aflk.
afall@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here