PARTAGER

L’Union pour le développement de Tambacounda (Udt) vient d’être portée sur les fonts baptismaux, il y a de cela 4 mois. Pour cette nouvelle association de développement, ont décliné ses responsables, l’ambition est de contribuer à la création de richesses et à la valorisation de tout le potentiel de la région. Déjà, a laissé entendre Boubacar Fofana, président du bureau au Sénégal, l’association compte plus de 400 membres actifs et de sympathisants basés au Sénégal et dans plus d’une dizaine d’autres pays dans le monde. 

L’Union pour le développement de Tambacounda (Udt) veut prendre à bras-le-corps l’amélioration du sort des populations de la région de Tambacounda. En effet, vu la situation actuelle de la région où tout ou presque est priorité, le focus va être mis sur le domaine de la santé et de l’éducation. Sans négliger aucun secteur d’activités. Seulement, a expliqué le Pca de l’Udt Youssou Kébé, «l’on ne pourrait pas parler de bras valides ou d’emplois décents s’il n’y a pas de santé. Donc la santé avant toute chose. Et ce sera une manière pour mieux accompagner certaines populations des contrées reculées qui peinent à disposer de structures sanitaires adéquates». «A propos de l’éducation, nous contribuerons à la pression citoyenne exercée sur l’Etat pour l’amener à mieux considérer la région dans sa politique éducative, mais surtout à réaliser l’Université du Sénégal oriental qui est aujourd’hui une urgence», fait-il savoir.
Répondant à la question de savoir si leur association ne sera pas encore une de trop dans l’effort de sortir la région de l’ornière, ses responsables ont soutenu que «l’Udt ne cherche pas à créer des doublons, mais plutôt à fédérer et à catalyser les différentes forces vives pour un développement harmonieux de Tamba­coun­da».
C’est ce samedi, dans la matinée, qu’il a été procédé au lancement officiel des activités de l’Udt. Il a aussi été inauguré le siège. Plus de 400 personnes sont déjà enregistrées dans les registres de l’association comme membres. Si la plupart sont recensés au niveau de la diaspora, un bon nombre réside aussi dans le pays, a informé le Pca de l’Udt. Et c’est pourquoi il y a un bureau basé au Sénégal et qui représente toute l’Afrique. Il y en a aussi un dit de la diaspora et basé en France. Entre autres objectifs de l’association, Boubacar Fofana expliquera qu’ils ambitionnent de contribuer à développer des opportunités d’emplois décents pour les populations. La facilitation d’investissements productifs des Tambacoundois de la diaspora pour l’essor de la région est aussi au menu des objectifs fixés. Sans être exhaustif, le président du bureau-pays de l’Union souligne qu’ils travailleront aussi à tisser des partenariats stratégiques avec des agences de coopération internationale et les partenaires techniques et financiers, entre autres objectifs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here