PARTAGER

Le Tribunal de grande instance de Tambacounda organise sa troisième session de la chambre criminelle. Prévue du 5 au 17 décembre prochain, 33 affaires sont inscrites au rôle. Cependant, le trafic international de drogue occupe toujours le devant de la scène avec 13 affaires à juger, même s’il faut aussi noter que le trafic intérieur présente, lui aussi, 7 affaires inscrites au rôle.

La 3éme session  de la chambre  criminelle du Tribunal de grande instance se tiendra ce 5 décembre à Tambacounda. Prévue sur une durée de 12 jours, le nombre d’affaires inscrites au rôle a augmenté comparé aux deux premières sessions où, 21 et 24 cas étaient au rôle.  Pour cette fois-ci, 33 affaires sont inscrites au rôle, informe le chef du parquet de Tamba. Demba Traoré de poursuivre en faisant dans le détail, 46 accusés dont 3 femmes  verront leurs dossiers vidés par la cour. Sur les trois femmes mises en cause, l’une est décédée, l’autre en fuite ce qui fait qu’une seule répondra physiquement, explique le parquetier en chef du tribunal. Toujours dans ses précisions, Demba Traoré informe que les affaires concernent  30 Sénégalais, 14 Maliens, 1 Guinéen de Conakry et 1 Mauritanien. Les infractions concernent pour la plupart la drogue, martèle le procureur. Malgré les peines dissuasives constate-t-on, le trafic et l’usage de la drogue reste toujours d’actualité dans la région. Le procureur explique ce fait par la position de la région. «Tamba est un carrefour et fait frontière avec des pays où la drogue est très utilisée», laisse entendre Demba Traoré.
Cependant, malgré la forte présence de la drogue dans les affaires, le tribunal fera le travail qui est le sien, lâche le parquetier. Les autres infractions, poursuit-il, concernent les meurtres avec 4 cas, la tentative d’assassinat avec 1 seul cas, l’assassinat avec un seul cas aussi. Pour ce qui est de l’association de malfaiteurs et du vol criminel ayant entrainé mort d’hommes, trois cas sont recensés pour cette session. L’incendie criminel et l’infanticide ont aussi trois cas dont 2 pour le premier cité et 1 pour le dernier.  Toutes les dispositions sont prises pour que la session se déroule comme prévu, soutient le procureur. L’interrogatoire d’identité des accusés a déjà eu lieu et chacun d’eux bénéficiera de conseils qui les assisteront devant la cour.
afall@leqquotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here