PARTAGER

Les gardes forestiers en poste au Parc national du Niokolo Koba ont réussi une belle prise. A la veille de la Prési­dentielle, l’opération menée dans le sanctuaire de la biodiversité leur a permis de mettre la main sur  deux délinquants de la forêt et de la faune, en plus d’une tronçonneuse, de 21 charrettes, de deux vélos et de beaucoup d’autres matériels.

Les gardes forestiers sont déterminés à  protéger le Parc national du Niokolo Koba. Même à  la veille de la Présidentielle, ils étaient encore en patrouille dans le parc. Ce qui leur a permis de surprendre un bon nombre de délinquants forestiers, en train de saccager la biodiversité. Deux d’entre eux ont été appréhendés par les hommes du commandant Amar Fall, conservateur du parc qui explique que les autres ont réussi à prendre la clé des champs. «Ils ont été arrêtés avec beaucoup de matériels», explique le commandant Fall. Les délinquants, détaille-t-il, avaient par devers eux, une tronçonneuse, 21 charrettes, deux motos, et plus d’une dizaine de grumes de Venn, entre autres matériels. Ils voulaient mettre à profit le contexte de l’élection présidentielle pour mettre à sac le sanctuaire mondial de la biodiversité. Mais c’était sans compter avec nos éléments qui veillent jour et nuit pour protéger le parc. Les délinquants seront présentés au procureur qui va décider de leur sort, a martelé le conservateur du parc.
afall@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here