PARTAGER
Omar Mal, Dgpn.

En tournée à l’intérieur du pays, le Dgpn entonne les mêmes mots à l’endroit de ses hommes : «Soyez unis et exemplaires.» Face à la menace terroriste, Omar Maal sait que l’unité  des flics constitue un véritable rempart.

Le Directeur général de la Police nationale (Dgpn), qui a commencé une série de tournées dans les différentes régions du Sénégal, était l’hôte du Com­missariat urbain de Tamba­counda, ce samedi. Face au terrorisme, qui constitue la menace la plus sournoise de l’époque moderne, Oumar Maal a exhorté ses hommes à être plus unis et à raffermir leurs relations avec les autres corps des Forces de sécurité et de défense mais surtout avec la gendarmerie avec laquelle la police partage le terrain de la sécurité publique sur toute l’étendue du pays.  Il dit : «Restez unis et alertes, martèle Omar Mal à ses éléments. Soyez unis avec la gendarmerie avec qui, nous partageons le terrain de la sécurité publique partout dans le pays. La lutte contre le terrorisme appelle à une synergie des forces. Je ne voudrais pas que vous soyez les wagons de l’émergence mais je veux que vous faites partie des locomotives», insiste Omar Mal. «Il faut aussi rester alerte pour mieux surveiller nos frontières», conseille le directeur de la police qui promet une densification du maillage du territoire national au niveau des postes frontaliers.
Cette visite entre dans le cadre de sa politique de rapprochement de ses hommes qui vivent dans des zones improbables pour assurer la sécurité des personnes et des biens. «Après 14 mois passés à la tête de la Police nationale, il était quand même normal de descendre sur le terrain, rencontrer les éléments, leur remonter le moral, les encourager mais  aussi et surtout, s’enquérir de leurs situations», dit-il. Il a surtout insisté sur le comportement «des policiers sur les routes, dans les commissariats et envers les populations».
Après les régions de Thiès, Diourbel, Kaolack, Kaffrine, Kédougou, l’Inspecteur général de la Police général est passé par Tambacounda. En attendant l’année prochaine…
afall@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here